Aller au contenu principal

Une campagne pour relancer la consommation cet été

Le Brilap lance une campagne de communication estivale auprès du grand public en Loire-Atlantique, Vendée et Charente-Maritime dans le but de relancer la consommation.

Les affiches, qui vont être installées sur la côte Atlantique, seront complétées par des animations en magasins.
Les affiches, qui vont être installées sur la côte Atlantique, seront complétées par des animations en magasins.
© Brilap

«En été, le lapin, la bonne idée ! » Tel est le slogan qui va s’afficher jusqu’à la mi-août en Loire-Atlantique, en Vendée et en Charente-Maritime. Face à un marché déprimé, le Brilap a décidé de profiter de l’été pour mener une campagne de communication visant à changer l’image du lapin en cette période généralement calme pour la filière. Et il y a urgence car la cuniculture souffre. Le prix de reprise du lapin a diminué de 0,13€/kg par rapport à 2014, avec un prix moyen en 2015 s’établissant à 1,76€/kg. Dans le même temps, le nombre d’éleveurs en Poitou-Charentes est passé sous le seuil des 100 éleveurs et début 2016, le nombre de femelles reproductrices est reparti à la baisse avec la disparition de 3 153 femelles.


Le projet, qualifié « d’ambitieux » par François Martin, le président démissionnaire du Brilap, consiste en une campagne d’affichage dans les zones touristiques sur un territoire qui s’étendra de La Baule à l’estuaire de la Gironde, complétée par des animations en magasins. Avec cette campagne, le Brilap espère casser l’image que se font les consommateurs d’une viande à mijoter peu propice à la période.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 8 juillet 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité