Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Point de vue
Une charte des riverains qui engage collectivement

Jean-Marc Renaudeau, président de la chambre d'agriculture des Deux-Sèvres

Jean-Marie Renaudeau, président de la Chambre d'agriculture des Deux-Sèvres.
© Christelle Picaud

La chambre d’agriculture a engagé une consultation publique du 9 mai au 14 juin 2020 qui a permis de recueillir 268 avis sur la charte élaborée par la profession agricole. Pour élaborer cette charte nous avons échangé avec Deux-Sèvres Nature Environnement et l’association des maires.

Cette consultation a été organisée dans le cadre de l'application du décret de décembre 2019. Ce dernier donne la possibilité de réduire les distances de non application des traitements aux cultures, dès lors que le préfet aura validé cette charte. Nous lui avons d'ores et déjà présenté la synthèse des observations et nous attendons sa validation. Il s’agit bien d’engager l'ensemble des acteurs du territoire, collectivités, agriculteurs, citoyens dans une démarche de  progrès concernant l'utilisation des produits phytosanitaires.

Lors de la consultation, presque un tiers sont des avis d’habitants et près de la moitié sont des avis d’agriculteurs. Ces derniers confirment leur motivation à s’engager ou à poursuivre dans les bonnes pratiques en matière de phytosanitaires. Les points de vigilance que souhaite le grand public sont déjà appliqués par les agriculteurs.

Le dialogue se fera avec les collectivités en septembre, pour échanger sur nos pratiques et nos attentes communes dans la prise en compte de la réciprocité dans l'élaboration des documents d'urbanisme. Au niveau national nous attendons aussi des avancées, sur la gestion et le devenir de ces surfaces en ZNT, qui ne seront pas toutes cultivées. L'incidence économique sur les exploitations peut être importante et nous en attendons des compensations.
Je pense que cette charte des riverains, permet d'engager le dialogue et de faire reconnaître nos activités qui sont essentielles sur nos territoires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un magasin à la ferme pour faire Coop chez vous
Les 12 et 13 juin, Mickaël et Pascale Boudier vont inaugurer La Gâtinelle, leur magasin à la ferme, à Gourgé. Fruit d’un…
Un entrepreneur français lance une «agence internationale de notation des sols»

L'entrepreneur Quentin Sannié, co-fondateur de Devialet (start-up hi-fi) a annoncé, dans un communiqué le 5 juin, le lancement…

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Publicité