Aller au contenu principal

ovins, innovation
Une clôture virtuelle bientôt en test

Un test avec des colliers GPS va avoir lieu cet automne. Son intérêt reste à valider, du fait de son coût élevé.

Elevage : barrière virtuelle
Les colliers fonctionnent comme des GPS.
© Ciirpo

Le pâturage tournant sans clôture sera-t-il bientôt possible ?

Une étude va démarrer cet automne au Ciirpo, sur le site expérimental du Mourier (87). Les brebis sont équipées de colliers « clôtures virtuelles » et les limites de la parcelle sont renseignées sur une application.

En géolocalisant l’animal régulièrement, le collier vérifie que sa position est bien dans la zone de pâturage souhaitée. L’animal est prévenu par un signal sonore puis électrique lorsqu’il s’approche de la limite virtuelle et qu’il la passe.

Cette technologie, actuellement développée en Norvège, reste à valider dans nos conditions d’élevage.

Combien de brebis faut-il équiper dans un lot ? Comment réaliser leur apprentissage ? La tonte est-elle nécessaire au niveau du collier ? Le système est onéreux : comptez environ 250  € par capteur + 0,40  € par jour et par capteur pour l’abonnement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité