Aller au contenu principal

Lait
Une discussion "constructive "pour la filière laitière

Pour leur deuxième table ronde au ministère le 10 octobre, il semblerait que la discussion entre producteurs, transformateurs et distributeurs ait été constructive. La hausse du prix moyen du lait devrait passer la barre des 25 euros/1000 litres.

Thierry Roquefeuil, président de la Fnpl à la sortie de la table ronde.
Thierry Roquefeuil, président de la Fnpl à la sortie de la table ronde.
© Actuagri

Satisfaction de la part des producteurs de lait à la sortie de la table ronde de la filière laitière au ministère de l'Agriculture le 11 octobre. Le prix qui avait été fixé lors de la première table ronde, le 8 avril, ne sera pas remis en cause. En effet, la première médiation avait permis aux producteurs de bénéficier d'une hausse du prix moyen en 2013 d'au moins 25 euros/1000 litres pour le lait de vache et de 80 euros/1000 litres pour le lait de chèvre. Comme l'indique le ministère de l'Agriculture dans un communiqué paru suite à la réunion : « La mise en oeuvre de ces recommandations n'exonère pas les industriels et les distributeurs de respecter leur obligation contractuelle, qui devrait conduire à une hausse du prix payé au producteur supérieure à 25 euros les mille litres de lait. »

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité