Aller au contenu principal

Capr’Inov
Une filière caprine aux multiples facettes, en Rhône-Alpes

Avec 1400 éleveurs de chèvres, le Rhône-Alpes, invité d’honneur à Capr’Inov 2010, est la première région en nombre d'exploitations et la deuxième pour le nombre de chèvres.

Rhône-Alpes est la première région en nombre d'exploitations et la deuxième pour le nombre de chèvres
Rhône-Alpes est la première région en nombre d'exploitations et la deuxième pour le nombre de chèvres
© DR

Dans la région Rhône-Alpes, la production de lait de chèvre est principalement concentrée dans deux départements : l'Ardèche et la Drôme. A eux deux, ils produisent deux tiers du lait de la région principalement en livraison. Pourtant, le territoire rhônalpin est maillé d'exploitations caprines pratiquant souvent la transformation fromagère à la ferme. La région comptait ainsi 1 000 éleveurs fromagers et 400 livreurs de lait en 2008. Ils forment un réseau dense de production et de commerce et représentent environ 45 % des volumes de produits dans la région. Cette forte présence de petits élevages en moyenne et haute montagne est un atout touristique. Ils entretiennent des pâtures difficiles d'accès et renforcent l'identité montagnarde des fromages de chèvres. Même si 70 % des élevages caprins sont situés dans des zones à forts handicaps naturels, le plus souvent en région montagneuse, la filière caprine est constituée d'éleveurs plutôt jeunes. Un atout pour la durabilité de la filière entretenue grâce à une forte dynamique d'installation.

En Rhône-Alpes, la filière caprine attire les jeunes éleveurs principalement dans la production fermière, malgré les difficultés pour trouver des exploitations à reprendre et le taux important d'échecs dans les cinq premières années. L'attractivité de la filière s'explique notamment grâce à la tradition forte de consommation de fromages de chèvre. Avec ses grandes agglomérations et un tourisme florissant, le marché régional est important et loin d’être saturé. Surtout que la région compte trois AOC qui ont des marges de progrès afin d'être mieux connus. Autre facteur de la dynamique régionale, la région est la première en production de lait et fromages de chèvres en agriculture biologique.

Pour accompagner la filière, la région dispose d'un dispositif d'appui technique dense. Le pôle d'expérimentation et de progrès (Pep) et la station expérimentale du Pradel sont des outils de recherche et développement permettant d'apporter des références régionales.

La région dispose également d'une quinzaine d'entreprises qui collecte le lait de chèvre des éleveurs livreurs, dont trois qui possèdent une dimension régionale. Elles collectent 28 millions de litres sur les 35 millions produits dans la région (8 % de la collecte nationale). Elles doivent cependant faire avec des coûts de collecte élevés dûs à la répartition des élevages en moyenne montagne en valorisant au mieux les fromages transformés.

 


INVITÉE D’HONNEUR de Capr'Inov, la région Rhône-Alpes disposera de 80 m2 « pour présenter son organisation, ses forces et ses combats », explique Jean-Pierre Royannez, président de la FRSEA Rhône-Alpes et éleveur caprin dans la Drôme. Interview.

 

Qu'attendez-vous de la participation de la région Rhône-Alpes à Capr'Inov ?

Pour la filière caprine, cela ne peut qu'être positif. Le Grand Ouest dispose d'un troupeau important avec une organisation assez différente de la nôtre. C'est toujours enrichissant de se retrouver et de partager nos différentes expériences. Les organisateurs souhaitaient depuis plusieurs années que la filière rhônalpine caprine soit à l'honneur. Ce serait bientôt chose faite. Pour la filière de la région Rhône-Alpes, c'est également l'occasion de découvrir un salon professionnel très riche que nous fréquentons peu.

 

Qu'est ce que va mettre en avant la filière caprine du Rhône-Alpes ?

Sur les 80 m2 de stand dont nous disposons, nous souhaitons montrer le savoir-faire de la région notamment grâce à son pôle d'expérimentations et de progrès (Pep) qui est reconnu au niveau national pour ses recherches. Par ailleurs, notre organisation en région avec Caprin Rhône-Alpes, qui regroupe les AOC, les entreprises, les producteurs, le syndicalisme mérite d'être présentée. Enfin, nous souhaitons, bien entendu, faire connaître nos spécificités, notamment la forte proportion de producteurs fermiers contrairement au Grand Ouest.

 


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Publicité