Aller au contenu principal

Une filière qui doit son salut à son organisation

Dix ans, six éditions. Le salon Capr’Inov contribue tous les deux ans à renforcer l’image de filière d’excellence qu’est la filière caprine. Dès l’ouverture, mercredi 23 novembre, les visiteurs étaient au rendez-vous. 15% d’entre eux étaient des étrangers.

La délégation officielle lors de l’inauguration de passage sur le stand Beurre Charentes-Poitou AOP.
La délégation officielle lors de l’inauguration de passage sur le stand Beurre Charentes-Poitou AOP.
© C.P.

L’engagement discret et non moins efficace des bénévoles dans l’organisation du salon Capr’Inov est à l’image de ce que sont ces éleveurs. Leur dévouement collectif est tel que tous les deux ans, Niort perd son statut de « capitale des mutuelles pour devenir le point de ralliement mondial de la filière caprine », dixit Thierry Jayat, président de l’événement. Mercredi 23 novembre, au parc des expositions de Niort Noron, la planète chèvres leur rendait hommage. Avec sincérité mais sans esbroufe. Comme si l’humilité était un trait de caractère commun à tous les éleveurs caprins. Geneviève Barat, vice-présidente de la région Nouvelle-Aquitaine, à travers son allocution au cours de l’inauguration, nous propose d’y croire. « Les éleveurs de chèvres ont conscience de leur fragilité. En conséquence, ils avancent prudemment et ont pour principe de jouer collectifs ». Un fonctionnement auquel ils doivent assurément la bonne santé économique de leur filière. Une réalité que l’élue, également productrice de lait de chèvre en Creuse, préfère évoquer avec discrétion.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 25 novembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité