Aller au contenu principal

Une gestion au compte-gouttes

Le déficit hydrique en 2017 a fortement pénalisé les irrigants du secteur du Thouet réalimenté et de La Touche Poupard. Pour 2018, ils réclament des décisions administratives plus rapides et l’utilisation de la carrière de Saint-Lin.

Les adhérents de l’AIRB regardent 2018 avec espoir et inquiétude. Dans ce contexte, la création de réserves de substitution, portée ici par Thierry Boudaud (à gauche) est attendue.
Les adhérents de l’AIRB regardent 2018 avec espoir et inquiétude. Dans ce contexte, la création de réserves de substitution, portée ici par Thierry Boudaud (à gauche) est attendue.
© C.M.

«On a tous l’espoir de ne pas vivre une année 2018 à l’image de 2017 ». Par ces mots, Thierry Passebon, le président de l’AIRB, résume le sentiment général au cours de l’assemblée générale de la structure qui s’est tenue le 8 décembre. Après une année privée d’irrigation pour certains, fortement restreinte pour tous les autres, les exploitants ne veulent pas revivre une année compliquée. Face à ce déficit qui perdure, beaucoup appelent de leurs vœux le transfert d’un million de m3 de la carrière de Saint-Lin pour assurer un minimum d’irrigation l’année prochaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Les vœux de l’année : une Pac supportable, des Egalim appliqués
Depuis leur début de mandat (en mars pour Thomas Gaillard, en juin pour Grégory Nivelle), les présidents de JA 79 et Fnsea 79 n’…
Publicité