Aller au contenu principal

Une gestion au compte-gouttes

Le déficit hydrique en 2017 a fortement pénalisé les irrigants du secteur du Thouet réalimenté et de La Touche Poupard. Pour 2018, ils réclament des décisions administratives plus rapides et l’utilisation de la carrière de Saint-Lin.

Les adhérents de l’AIRB regardent 2018 avec espoir et inquiétude. Dans ce contexte, la création de réserves de substitution, portée ici par Thierry Boudaud (à gauche) est attendue.
Les adhérents de l’AIRB regardent 2018 avec espoir et inquiétude. Dans ce contexte, la création de réserves de substitution, portée ici par Thierry Boudaud (à gauche) est attendue.
© C.M.

«On a tous l’espoir de ne pas vivre une année 2018 à l’image de 2017 ». Par ces mots, Thierry Passebon, le président de l’AIRB, résume le sentiment général au cours de l’assemblée générale de la structure qui s’est tenue le 8 décembre. Après une année privée d’irrigation pour certains, fortement restreinte pour tous les autres, les exploitants ne veulent pas revivre une année compliquée. Face à ce déficit qui perdure, beaucoup appelent de leurs vœux le transfert d’un million de m3 de la carrière de Saint-Lin pour assurer un minimum d’irrigation l’année prochaine.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité