Aller au contenu principal

Une nouvelle SMA applicable dans les Deux Sèvres et la Vienne

La MSA Sèvres-Vienne, qui s’est réunie en mai, a fixé la surface minimale d’assujettissement, qui remplace la surface minimum d’installation, à 12,5 hectares, contre 20 hectares auparavant pour les Deux-Sèvres.

La nouvelle SMA est applicable depuis le 4 juillet 2016.
La nouvelle SMA est applicable depuis le 4 juillet 2016.
© Christophe Maître/Inra

La SMA (surface minimale d’assujettissement) fait partie de l’AMA (activité minimale d’assujettissement), qui permet d’attribuer un statut aux personnes exerçant une activité agricole. Si une personne met en valeur au moins une AMA, elle aura le statut de chef d’exploitation.
Suite à la parution des décrets de la loi d’avenir, la SMA est applicable depuis le 21 mars 2015 et a remplacé la SMI (surface minimum d’installation), qui était fixée par arrêté préfectoral suite à une délibération de la direction départementale du territoire. La SMA est égale à la moitié de la SMI. Ainsi, en Deux-Sèvres, la SMA est de 20 hectares, contre 40 auparavant.


Dans la Vienne, deux valeurs existaient : 25 ha et 34 ha. Les SMA sont donc de 12,5 ha et 17 ha, selon la situation géographique.
Les dispositions de la loi d’avenir ont également attribué la fixation de la nouvelle SMA à la caisse de MSA. Le conseil d’administration de la MSA Sèvres-Vienne, réuni le 20 mai 2016, a fixé la SMA, en accord avec les organismes professionnels agricoles, à 12,5 ha pour les départements des Deux-Sèvres et de la Vienne.

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 26 août 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Publicité