Aller au contenu principal

Une « offre coordonnée » pour reprendre le groupe Doux

Les principaux industriels de la filière avicole ont déposé une « offre coordonnée » pour la reprise du groupe volailler Doux en redressement judiciaire.

Le 5 juillet peu avant 18 heures, les principaux industriels de la filière avicole ont déposé une « offre coordonnée » pour la reprise du groupe volailler Doux en redressement judiciaire. Les principaux industriels de la filière en font partie : Terrena, Triskalia pour les coopératives, Duc, LDC pour les sociétés privées, Glon-Sanders, filiale de Sofiprotéol avec sa branche aliments du bétail et aviculture. Dans le cas d'une acceptation du plan coordonné, « chacun prendra ses responsabilités de gestion » expliquait Philippe Tillous-Borde, conseiller du président de Sofiprotéol. « Il ne s'agit pas d'un consortium au sens d'une holding mais d'une offre coordonnée » insistait Philippe Tillous-Borde. Mais « cette offre est structurante » pour la filière qui doit réduire son déficit commercial correspondant à 42 % de la consommation. L'administrateur judiciaire Maître Régis Valiot évoquait, en fin de soirée, pas moins de sept offres de reprises. Et de citer, surprise, des offres émanant d'entreprises participant à celle menée par Sofiprotéol. LDC, Tilly-Sabco et Terrena sont sur une liste où figurent aussi Daviet, Cavac Ciab, Financière Turenne Lafayette, LDC, Sofiprotéol, Tilly-Sabco et Terrena. Explication : « l'offre coordonnée » de Sofiprotéol est surtout une « coordination d'offres » qui, pour indivisible qu'elle soit, n'empêche pas que certains membres puissent faire leur propre proposition à l'administrateur judiciaire pour s'assurer l'attribution de tel ou tel actif. Peu après cette annonce, le ministère du redressement productif, dirigé par Arnaud Montebourg, faisait savoir que « aujourd'hui, le compte n'y est pas dans les offres qu'on a, de manière générale ». « Nous demandons aux repreneurs potentiels d'améliorer leur offre », poursuivait-on de même source.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité