Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Une randonnée pour découvrir l’agriculture de conservation

Les pionniers de l’agriculture de conservation ont encore beaucoup à apprendre. Mais aussi à partager, avec le grand public ou leurs confrères agriculteurs. Rendez-vous à Saint-Jacques-de-Thouars dimanche.

Quelques représentant de Sol vivant autour de (de droite à gauche) Jean-Baptiste Rasillard, Jérôme Grellier et Chantal Joubert (au centre), de la chambre d’agriculture.
Quelques représentant de Sol vivant autour de (de droite à gauche) Jean-Baptiste Rasillard, Jérôme Grellier et Chantal Joubert (au centre), de la chambre d’agriculture.
© G.R.

Le dimanche 2 avril, à partir de 9 heures, le groupe Sol vivant organise deux circuits de randonnée, l’un de 6 km, l’autre de 10 km, aux Ecaillères, sur l’exploitation de Jean-Baptiste Rasillard, à Saint-Jacques-de-Thouars. Les membres de l’association feront partager leur métier et découvrir l’agro-écologie qu’ils expérimentent.
Jérôme Grellier, leur président, est un de ceux qui ont lancé l’association en 2009. Il se posait alors des questions en constatant la dégradation des sols de son exploitation. Aujourd’hui, ils sont 35 dans le nord du département à chercher des solutions « Nous voulons aussi réduire les coûts avec un autre système de production, une troisième voix, entre le conventionnel et le bio », explique-t-il.


« Nous partageons nos connaissances, nos pratiques, nos observations », poursuit-il « tout en essayant d’être performants ». Leur technique repose sur le non-labour « strict » et la couverture permanente des sols. Une légère saignée avec un disque qui permet aux dents du semoir d’introduire les graines est la seule intervention dans le sol. La recherche de la biodiversité fait parti de leurs objectifs avec les auxiliaires, comme les lombrics. Les rotations sont leur troisième axe de travail, en alternant blés, orge, colzas, luzerne, tournesol, millet, maïs, pois, lin…

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Un entrepreneur français lance une «agence internationale de notation des sols»

L'entrepreneur Quentin Sannié, co-fondateur de Devialet (start-up hi-fi) a annoncé, dans un communiqué le 5 juin, le lancement…

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Grégory Nivelle, nouveau président de la Fnsea 79 : « Les agriculteurs n’imposent pas un modèle, ils répondent à des attentes »
Mardi 9 juin, la nouvelle équipe de la FNSEA 79 a élu Grégory Nivelle président. L’éleveur laitier du sud Deux-Sèvres succède à l…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Publicité