Aller au contenu principal

Stratégie alimentaire
Une ration selon la productivité des chèvres et des fourrages

C’est un fait, le coût des concentrés continue d’augmenter. Comment s’adaptent les éleveurs face à ce phénomène ? L’analyse des résultats technico-économiques est une clé pour faire des choix. Illustration à la Scea Montplaisir, à La Ronde.

Les concentrés étant de plus en plus chers, Sylvain Marollaud cherche à ajuster les rations de ses chèvres pour s’y retrouver financièrement, sans rogner sur la qualité du lait.
© Chloé Poitau

Il avait réussi à bloquer le prix de son contrat en 2020, il ne le fera pas deux ans de suite. Cet été, Sylvain Marollaud, éleveur de 600 chèvres saanen à La Ronde (La Forêt-sur-Sèvre) a donc vu ses concentrés chèvres laitières augmenter non pas de 20 €/t mais bien de 50. Ce contexte de hausse touche toutes les productions, l’augmentation moyenne du coût sur les rations (humides et sèches) avoisinerait 30 €/tonne de lait, et conforte Sylvain dans sa volonté d’explorer de nouvelles pistes pour nourrir son troupeau :

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Coralie a trouvé son bonheur au volant des tracteurs
Pas faite pour l’école, puis rêvant de devenir soigneur animalier, Coralie Babeau a finalement trouvé sa vocation en tant que…
Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
De Soudan à Cournon, une vie dédiée à l’amour des Parthenaises
Les époux deux-sévriens Christine et Didier Proust reçoivent ce 8 octobre les Sabots d’or au Sommet de l’élevage de Cournon d’…
Alexandre Jorigné : " Je retrouve le métier d’éleveur en travaillant comme ça "
Membre des JA 79 et Nouvelle-Aquitaine, Alexandre Jorigné a rejoint l’équipe de Capr’Inov en 2020. Chargé du Capr’I Cup, il s’est…
« Ça suffit » !
Un collectif représentant la profession agricole réagit aux exactions réalisées par les opposants aux réserves de susbtituion de …
Des panneaux photo, oui, mais lavés une à deux fois par an
Le développement du photovoltaïque ne se dément pas, sur les bâtiments agricoles mais pas seulement. Avec sa société Photon…
Publicité