Aller au contenu principal
Font Size

Arboriculture
Une récolte de pommes qui s’annonce sans pépins

A la tête de 14 hectares de vergers, Jacques Perochon a entamé la récolte de ses pommes avec deux semaines d’avance. Ses premières estimations quant au tonnage et à la qualité du fruit sont plutôt bonnes.

« On évite de cueillir les pommes sous la pluie car elle altère les cellules du fruit », précise Jacques Pérochon (au premier plan).
« On évite de cueillir les pommes sous la pluie car elle altère les cellules du fruit », précise Jacques Pérochon (au premier plan).
© D. P.

«En dix jours, nous avons déjà récolté 55 tonnes de pommes », comptabilisait, jeudi 25 août, Jacques Pérochon, à la tête  des Vergers du pré, une exploitation de 14 hectares situé entre Pamplie et Fenioux et dont le siège social est à Clessé. Il estime la récolte un peu supérieure à celle de 2010, année qui a redonné la pêche au producteur de pommes avec sa cueillette de 700 tonnes. Et d’ajouter : « Cette année, nous enregistrerons un tonnage au-dessus de la normale ».

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité