Aller au contenu principal

Foncier rural
Une reprise du marché, oui, mais sans les agriculteurs

La Fédération nationale des Safer (FNSafer) vient de publier son étude annuelle sur l’immobilier rural en 2010. Tour d’horizon.

Le foncier rural en général, et agricole en particulier, continue de subir la pression de l’urbanisation des espaces, année après année.
Le foncier rural en général, et agricole en particulier, continue de subir la pression de l’urbanisation des espaces, année après année.
© DR

« En 2010, après la fermeture de 2009, les marchés fonciers ruraux ont donné des signes de reprise, avec une hausse des prix, des surfaces et du nombre de transactions » écrit André Thévenot, président de la Fédération nationale des Safer (FNSafer), en préambule au rapport annuel sur l’état du marché de l’immobilier rural en 2010 qui vient d’être publié. Avant de préciser que les agriculteurs, comportements propres au contexte de crise, « restent en retrait » de cette reprise. Les autres grands constats de l’évolution entre 2009 et 2010 sont le fait que les particuliers « se concentrent sur leurs besoins prioritaires de logement » et les investisseurs « se dirigent vers des placements refuge ».

Lire la suite en page 3 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Couvre-feu avancé : " une mesure qui a du sens " pour le préfet
Lors de la désormais traditionnelle conférence de presse préfectorale sur l'épidémie en cours, le préfet a décliné en local les…
Publicité