Aller au contenu principal

Une saison fourragère qui a nécessité des ajustements

La météo de cette année a conduit à une pousse de l’herbe atypique et a rendu compliqué les récoltes de foins.

Quatre exploitations ont été suivies dans le cadre du réseau Pousse de l’herbe en Deux-Sèvres : une exploitation bovin viande à Mauléon, une bovin viande et ovin viande à Bressuire, une ovin viande à Vasles et une bovin lait à Azay-le-Brûlé.
© chambre d'agriculture

L’hiver 2020-2021, bien arrosé, a favorisé la pousse de l’herbe, offrant une grande quantité d’herbe disponible en sortie d’hiver. Les prairies ayant été pâturées cet hiver ont mis plus de temps à repartir que les autres. Les 300 DJ (base 1er février), correspondant à la date de mise à l’herbe, ont été atteints le 7  mars à Melle et le 13  mars à Bressuire. Sur les parcelles portantes et ressuyées, les éleveurs ont sorti les premiers lots d’animaux au pâturage début mars. Les températures froides et les gelées matinales ont ralenti la pousse de l’herbe et retardé la mise en pâture.

En avril, ne te découvre pas d’un fil

Les températures légèrement plus chaudes début avril ont permis de lancer la pousse de l’herbe en Deux-Sèvres. L’herbe alors pâturée était plutôt de bonne qualité et les conditions de pâturage bonnes. Malheureusement un vent d’Est séchant, des températures fraîches et une pluviométrie quasi-inexistante ont mis à mal la pousse de l’herbe et joué avec le moral des éleveurs en avril. Le nombre de jours d’avance s’est alors fortement réduit. Le nord du département a été particulièrement touché par cette sécheresse de début de printemps.

Mi-avril, la pousse de l’herbe s’est sérieusement ralentie pour la plupart des prairies. Les graminées ont commencé à montrer des signes de manque d’eau et de froid. Les parcelles à débrayer habituellement à cette date ont été très limitées en l’absence de pluies. Les 700 DJ marquant l’ensilage des premiers RGI ont été atteints vers le 20  avril à Melle et le 25 avril à Bressuire, soit dix jours plus tard qu’en 2020.

Des chantiers compliqués

La pluie est revenue début mai. Les prairies ayant été fortement stressées, l’herbe a eu parfois du mal à repartir en pousse. La qualité de l’herbe est restée correcte pendant cet épisode froid et sec. Les 1 150 DJ, repère pour la réalisation des foins précoces en prairie permanente, ont été atteints le 16  mai à Melle et le 24  mai à Bressuire (respectivement les 3 et 15 mai en 2020). Des enrubannages ont pu être faits lorsque la fenêtre météo le permettait fin mai début juin.

Les températures plus clémentes et les pluies de juin ont permis un regain de la pousse de l’herbe fin juin - début juillet, et de sauver la campagne de pousse de l’herbe pour certaines exploitations. Les pluies prévues pour le mois d’août devraient permettre de maintenir les prairies vertes, malgré le ralentissement de la croissance de l’herbe.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Christiane Lambert défend « le vrai visage de l’agriculture »
La première journée du congrès national du syndicat a commencé au Gaec du Petit Chauveux, où se sont rendus représentants et élus…
Chasseurs, Deux-Sèvres, agriculture, chasse
Le sanglier en ligne de mire
L’ouverture générale de la chasse est le 12 septembre. En Deux-Sèvres les populations de petits gibiers ont profité d’une belle…
Vue d'ensemble, Festival de l'élevage, France Parthenaise, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Elevage
National parthenaise : le concours de la relance
120 animaux participeront les 9 et 10 septembre au national de la race organisé au marché de Parthenay. Un événement programmé,…
Congrès Fnsea : « Ici, les idées justifient les moyens »

Où il y a du dynamisme, il y a des femmes et des hommes engagés. En Deux-Sèvres, individuellement dans leur ferme mais aussi…

Loin de la capitale, Elsa renoue avec l’histoire familiale
À 25 ans, Elsa Favriou a trouvé sa voie dans le maraîchage diversifié. Depuis plus d’un an, elle remet en culture les terres de…
SCEA Le Chène Blanc, Pougne-Hérisson, Deux-Sèvres, Elevage, Chèvre, Caprin, Capr'inov
Cinq fermes pour cinq thématiques
Comme à chacune des éditions, Capr'inov propose une journée d'immersion dans des fermes. Cinq visites auront lieu le 23 novembre. 
Publicité