Aller au contenu principal

Chambre d'agriculture des Deux-Sèvres
Une session d’automne digitale

La session de la chambre d’agriculture s’est tenue le 4 décembre à distance. Au programme : un point sur la situation économique mais aussi sur les projets développés.

Session dématerialisée de la chambre d'agriculture des Deux-Sèvres
La session a pu se dérouler en format digital, malgré les problèmes informatiques liés à la cyberattaque du 13  novembre.
© Chambre d'agriculture

«Même si l’agriculture a été moins touchée que les autres secteurs par la crise sanitaire et a montré sa capacité d’adaptation, l’année 2020 restera une année sans ». C’est par ces mots que Jean-Marc Renaudeau a introduit la session de la chambre d’agriculture, qui s’est tenue le 4 décembre. « La MSA propose le report des cotisations et le fond de solidarité est mis en place mais nous demandons aussi que le dégrèvement de l’impôt foncier sur le foncier non bâti soit effectif pour tous », a précisé le président.

Après examen du budget 2020 équilibré avec prélèvement sur le fond de roulement à 8 millions euros (dont 3,7 millions provenant de la TATFNB), l’assemblée a validé le budget prévisionnel 2021. Ce dernier affiche un déficit prenant en compte la baisse des prestations, formation, conseil d’entreprise, eau, et des ressources sur les programmes de recherche et de développement.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Léa Izambart
Léa veut s’installer, malgré les difficultés
Malgré une conjoncture en berne en bovins allaitants, Léa Izambart fourmille d’idées pour amener un nouveau souffle à l’…
Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité