Aller au contenu principal

Sport & nutrition
Une virée dans l’assiette des skippers du Vendée Globe

Loin du plancher des vaches depuis deux mois pile, les marins du Vendée Globe prennent leur alimentation très à coeur. Focus sur le régime particulier de ces sportifs au long cours.

Quand on lui demande s’il rêve d’un bon gros steak la nuit, Charlie Dalin avoue très sincèrement que non : à la limite, « des fruits ou du poisson frais, ce serait sympa, mais je suis content de mon appro ». Il faut dire que cet avitaillement, le skipper d’Apivia – deuxième de la course à ce jour – le prépare depuis un an, à l’aide de Virginie Auffret, de la société quimpéroise Impulsions Nutrition. Pour conserver sa force physique et parer aux épreuves de la mer, le plus important, selon la nutritionniste bretonne qui suit aussi des clubs de foot et d'autres navigateurs, « est de protéger le système cardiovasculaire avec de la matière grasse de qualité ».

Produits frais puis fruits secs

En lien avec le skipper, Virginie Auffret a ainsi constitué un sac de nourriture par jour pour la traversée, prenant soin de varier les apports selon les endroits présumés de la course. Les besoins ne sont pas les mêmes au large de l’Équateur ou aux 40e rugissants.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Une diversification en un temps record
Installer un associé rapidement, à moindre coût et sans bouleverser l’organisation de l’exploitation, c’est ce qu’ont réussi à…
Quentin : 100% aviculteur, et... 100% épanoui
Après des années à enchainer les boulots les plus divers, Quentin Le Thoueil a saisi une opportunité de s’installer à Voulmentin…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Publicité