Aller au contenu principal

Valorisation des produits sur le territoire : le scénario est à l’écriture

La restauration hors domicile sera - la loi en a décidé ainsi - l’un des débouchés des filières locales. En Nouvelle-Aquitaine, les acteurs des filières apprennent à se connaître dans l’objectif d’accélérer le mouvement.

Mardi 2 octobre aux Ruralies, l’Ariana (industrie alimentaire) partageait sa volonté de développer une marque régionale. Celle-ci serait garante de la qualité des produits et traduirait l’engagement environnemental des PME de Nouvelle-Aquitaine labellisées.
Mardi 2 octobre aux Ruralies, l’Ariana (industrie alimentaire) partageait sa volonté de développer une marque régionale. Celle-ci serait garante de la qualité des produits et traduirait l’engagement environnemental des PME de Nouvelle-Aquitaine labellisées.
© CHRISTELLE PICAUD

Le département des Deux-Sèvres est le département le plus agricole de la région annoncée comme étant la plus agricole d’Europe. Mardi 2 octobre, alors que les députés votaient à l’Assemblée nationale la loi Egalim, à l’espace régional du site les Ruralies en Deux-Sèvres, les acteurs des filières agroalimentaires et les politiques de la région Nouvelle-Aquitaine se réunissaient avec la ferme intention de faire de cette spécificité territoriale un atout de développement économique local.

Chambre d’agriculture, industrie alimentaire, Fnsea, coop de France, Interbio NA, ainsi que la Fédération du commerce et de la distribution décidaient, le temps d’une journée, d’apprendre à se connaître. Un préalable pour que les objectifs affichés dans la loi ne restent pas au stade d’ambition. Une étape inscrite dans la feuille de route du projet alimentaire territorial de Nouvelle-Aquitaine (PAT, dispositif issu de la loi d’avenir pour l’agriculture - 2014), dont les objectifs sont de relocaliser l’agriculture et l’alimentation dans les territoires en soutenant l’installation d’agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines.

 

CHRISTELLE PICAUD
christelle.picaud@agri79.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Le parcours hors norme de Georgina
Des terrains de handball au Gabon à l’élevage de porcs en France, Georgina Tchatchoua-Gbayuen a eu plusieurs vies. Cette femme d’…
Les curseurs techniques et humains, gages de réussite
Même si le contexte laitier est complexe, les Deux-Sèvres comptent des exploitations en bonne santé. Pour déterminer l’avenir,…
Départementales : les projets des candidats pour la ferme Deux-Sèvres
La Fnsea et les Jeunes agriculteurs des Deux-Sèvres ont convié, mercredi 9 juin, les candidats aux élections départementales pour…
Président de Capr’Inov, un exercice d’équilibriste
Avec la structuration du salon et son développement constant, le temps alloué à la préparation de Capr’Inov est important. Samuel…
La qualité de la farine donne du grain à moudre aux boulangers
Pétrir, mouler et cuire restent les gestes séculaires de la fabrication du pain, mais les ingrédients de base sont choisis selon…
Le beurre AOP charentes-poitou en vaut-il la chandelle ?
Le cahier des charges du beurre Charentes-Poitou évolue vers plus de contraintes après 42 ans d’une charte (très) légère. En…
Publicité