Aller au contenu principal

Valorisation des produits sur le territoire : le scénario est à l’écriture

La restauration hors domicile sera - la loi en a décidé ainsi - l’un des débouchés des filières locales. En Nouvelle-Aquitaine, les acteurs des filières apprennent à se connaître dans l’objectif d’accélérer le mouvement.

Mardi 2 octobre aux Ruralies, l’Ariana (industrie alimentaire) partageait sa volonté de développer une marque régionale. Celle-ci serait garante de la qualité des produits et traduirait l’engagement environnemental des PME de Nouvelle-Aquitaine labellisées.
Mardi 2 octobre aux Ruralies, l’Ariana (industrie alimentaire) partageait sa volonté de développer une marque régionale. Celle-ci serait garante de la qualité des produits et traduirait l’engagement environnemental des PME de Nouvelle-Aquitaine labellisées.
© CHRISTELLE PICAUD

Le département des Deux-Sèvres est le département le plus agricole de la région annoncée comme étant la plus agricole d’Europe. Mardi 2 octobre, alors que les députés votaient à l’Assemblée nationale la loi Egalim, à l’espace régional du site les Ruralies en Deux-Sèvres, les acteurs des filières agroalimentaires et les politiques de la région Nouvelle-Aquitaine se réunissaient avec la ferme intention de faire de cette spécificité territoriale un atout de développement économique local.

Chambre d’agriculture, industrie alimentaire, Fnsea, coop de France, Interbio NA, ainsi que la Fédération du commerce et de la distribution décidaient, le temps d’une journée, d’apprendre à se connaître. Un préalable pour que les objectifs affichés dans la loi ne restent pas au stade d’ambition. Une étape inscrite dans la feuille de route du projet alimentaire territorial de Nouvelle-Aquitaine (PAT, dispositif issu de la loi d’avenir pour l’agriculture - 2014), dont les objectifs sont de relocaliser l’agriculture et l’alimentation dans les territoires en soutenant l’installation d’agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines.

 

CHRISTELLE PICAUD
christelle.picaud@agri79.fr

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Influenza Aviaire, Deux-Sèvres, Augé
Grippe aviaire : le sud-ouest des Deux-Sèvres concerné par des mesures de prévention
Le virus hautement pathogène H5N8 a été détecté le 20 octobre sur deux cygnes tuberculés aux Pays-Bas. Pour limiter les risques d…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Plombier, il arrête tout pour reprendre la ferme de son père
Mathieu Moreau, plombier chauffagiste depuis quinze ans, a eu un déclic pendant le confinement : c’est peut-être à lui de…
Charolais, Julien Bonnet
Concourir pour promouvoir la race charolaise : mais pas à Bressuire cette année
La nouvelle vient de tomber. Les Conviviales d'automne n'auront pas lieu en 2020. La covid-19 aura eu raison de cet évènement qui…
Publicité