Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Vers un deuxième plan Ecoantibio

Un premier plan Ecoantibio a été mis en place en 2012-2016. Pour continuer à lutter contre l’antibiorésistance, le ministère de l’agriculture prépare actuellement un second plan pour la période 2017-2021.

Entre 2012 et 2015, l’exposition des animaux aux antibiotiques a reculé de 20%.
Entre 2012 et 2015, l’exposition des animaux aux antibiotiques a reculé de 20%.
© N.C.

La perte d’efficacité des antibiotiques contre les bactéries pathogènes a des conséquences sur la santé humaine, la santé animale et celle des écosystèmes. On connaît la célèbre ritournelle « les antibiotiques, c’est pas automatique » pour inviter nos concitoyens à réduire leur consommation d’antibiotiques. Mais beaucoup moins nombreux sont ceux qui savent que les éleveurs agissent pour diminuer la consommation d’antibiotiques dans les élevages.
La lutte contre l’antibiorésistance est un défi majeur et mondial de santé publique qui s’inscrit dans le sens des recommandations de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), de l’OMS et de la FAO.


Le premier plan Ecoantibio a été mis en place sur la période 2012-2016. Il affichait un objectif de réduction de 25 % de la consommation d’antibiotiques dans les élevages en cinq ans. La loi d’avenir a fixé l’objectif de réduction de l’exposition des animaux à certains antibiotiques qualifiés d’importance critique à trois ans, sur 2014 à 2016.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

S’installer hors cadre familial : saisir l'opportunité
Audrey Pelletier a rejoint l’équipe du Gaec du Petit Chauveux en juin 2020, après un stage parrainage d’un an. Passionnée par l’…
Le chanvre français prépare le virage de la fleur
Dans le cadre de l'expérimentation en France du cannabis à fins thérapeutiques, l'Agence nationale du médicament (ANSM) devrait …
Et soudain, Exoudun... un village bouillonnant
Au centre d’un triangle St-Maixent-Melle-Lusignan, à équidistance de Poitiers et de Niort, se niche à flanc de colline le village…
Le boom des brasseries artisanales
Les brasseries artisanales fleurissent en France, avec 328 ouvertures de brasseries cette année. Les Deux-Sèvres sont aussi…
Coloré, l'enrubannage exprime la solidarité
On les voit se multiplier dans les champs depuis 2017. A l’initiative du fabricant de film plastique trioplast, les bottes de…
Grossiste, éleveur, restaurateur : ils se lancent dans l’ultralocal
Fin juin, les frères Giraud, éleveurs de Limousines et Charolaises, ont vendu une nouvelle vache au grossiste bressuirais…
Publicité