Aller au contenu principal
Font Size

Lait de chèvre
Vers une sortie de crise entre éleveurs et entreprises laitières

La nomination d’un médiateur dans le conflit entre les éleveurs de chèvres et Terra Lacta semble avoir permis d’avancer. Le fait que personne n’aurait intérêt à voir le prix du lait baisser durablement semble faire consensus.

Vendredi 29 février, à Mareuil-sur-Lay, une mobilisation qui a enclenché un processus de réglement du conflit.
Vendredi 29 février, à Mareuil-sur-Lay, une mobilisation qui a enclenché un processus de réglement du conflit.
© N. C.

Il y a eu la manifestation à Surgères, le 13 décembre. Puis une autre à Mareuil-sur-Lay, le 29 février. Dans l’un et l’autre cas, c’était pour dénoncer la baisse du prix du lait de chèvre qu’annonçait Terra Lacta, ex Glac. Ces deux temps forts de la contestation des éleveurs n’avaient débouché jusqu’à mercredi 7 mars qu’à la nomination d’un médiateur, Georges-Pierre Malpel, haut fonctionnaire du ministère de l’Agriculture.Thierry Jayat, président de la section caprine départementale, est de tous ces combats. Il regrette « l’absence de volonté de Terra Lacta  de discuter du prix du lait sur mars et avril », la semaine dernière sur le site vendéen. Lundi, lors de la réunion de la section caprine régionale, il n’a pas été surpris de la réaction des éleveurs qui estiment « qu’il n’y a pas d’autre solution que de gérer les volumes », résume-t-il. Selon lui, « il faut agir vite, par une gestion audacieuse des stocks. Plus on tardera, plus on mettra la filière à mal ».

Lire la suite en page 4 d'Agri79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité