Aller au contenu principal

National Parthenais
Viaduc relie Paris à Saint-Maixent

La race parthenaise a une force d’attraction impressionnante. En trois jours de concours national, la race locale a attiré 5000 visiteurs à Saint-Maixent-l’École.

Le concours national de la race parthenaise est revenu, vingt ans plus tard, en terres saint-maixentaises.
Le concours national de la race parthenaise est revenu, vingt ans plus tard, en terres saint-maixentaises.
© DR
43 élevages, 200 animaux. Le week-end dernier, à Saint-Maixent-l’Ecole, les effectifs au concours national parthenais n’étaient pas ceux des grandes années. Les efforts des adhérents du comice agricole - les organisateurs de cette édition 2008 - n’y auront rien fait. Piqués par des charges en nette augmentation, circonscrits dans leurs mouvements par les risques pesants de FCO, les éleveurs ont montré une moindre mobilisation les 26, 27 et 28 septembre. Outre son incidence sur les effectifs, la morosité qui affecte élevage ne transpirait pas sur le ring dressé pour l’occasion place Denfert-Rochereau. « Les éleveurs qui ont fait le choix de participer ont fourni de gros efforts pour la préparation des animaux », juge Vincent Loiseau, directeur de l’OS parthenaise. « Ni trop gras, ni trop maigres », les spécimens en concours ont permis le déroulement d’une manifestation de haut niveau, sous le soleil. Un fait si rare cette année, qu’il mérite d’être souligné. L’événement aura célébré à nouveau les qualités de Viaduc. Le champion du concours général de la race organisé au Salon de l’agriculture, également meilleur mâle issu de la station d’évaluation génétique, décrochait le week-end dernier le titre de Champion des taureaux adultes. Cette manifestation aura également mis en valeur la qualité du travail des éleveurs Delion. Le Gaec a décroché le 1er prix d’ensemble, 2e prix femelle par le père, 1e prix femelle par la mère ainsi que le prix de championnat jeunes taureaux. « La juste récompense d’un travail conduit sur trois générations », estime Vincent Loiseau. C.P.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Influenza Aviaire, Deux-Sèvres, Augé
Grippe aviaire : le sud-ouest des Deux-Sèvres concerné par des mesures de prévention
Le virus hautement pathogène H5N8 a été détecté le 20 octobre sur deux cygnes tuberculés aux Pays-Bas. Pour limiter les risques d…
La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
Plombier, il arrête tout pour reprendre la ferme de son père
Mathieu Moreau, plombier chauffagiste depuis quinze ans, a eu un déclic pendant le confinement : c’est peut-être à lui de…
Publicité