Aller au contenu principal

Abattoirs
Viandes : environ 15 % d’absentéisme dans les usines, la filière surveille l’épidémie

Autre risque envisagé : une aggravation de l’épidémie de Covid-19 dans l’Ouest, riche en sites agroalimentaires.
© A. Frintz

Dans les usines du secteur de la viande, le taux d’absentéisme lié au Covid-19 et à ses répercussions était « aux alentours de 15 % », indiquait le 31 mars Paul Rouche, directeur délégué de Culture viande (industriels) à Agra Presse. Un niveau qui s’explique, selon lui, « du fait de la nécessité de garder les enfants et du droit de retrait des personnes à risque ». Toutefois, « ce chiffre risque de grimper si le secteur du bâtiment reprend », prévient Paul Rouche, car alors « le conjoint devra garder les enfants ». Autre risque envisagé : une aggravation de l’épidémie dans l’Ouest, riche en sites agroalimentaires. Avec un niveau d’absentéisme comparable, la filière volailles de chair partage cette préoccupation. « L’Ouest est moins touché que l’Est par l’épidémie, rappelle Anne Richard, directrice d’Anvol (interprofession). Et nous avons très peu d’abattoirs de volailles dans l’Est. » En volaille de chair, « le taux d’absentéisme moyen se situe entre 10 et 15 %, au même niveau que les autres filières », confie-t-elle. Une moyenne qui n’exclut pas des taux d’absentéisme plus élevés dans certaines usines en cas de contamination des salariés. Le 18 mars, le président de l’Ania (indus-tries agroalimentaires) évoquait un taux d’absentéisme de 10 % maximum, contre 5 % la semaine précédente.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité