Aller au contenu principal
Font Size

Victoire en demi-teinte après le blocus du site Lactalis de Riblaire

Le 30 août, une vingtaine d’éleveurs ont bloqué le site de Lactalis à Riblaire. Le signal était adressé également aux coopératives. Le conflit a pris fin avec l’annonce d’un relèvement du prix du lait d’août à décembre.

L’action de mardi est aussi un avertissement à tous les transformateurs, privés ou coopératives.
L’action de mardi est aussi un avertissement à tous les transformateurs, privés ou coopératives.
© G.R.

«C’est totalement insuffisant », clame Alix Joubert, co-président de la section lait de la Fnsea 79, organisateur, avec Xavier Deborde, secrétaire général de JA 79, du rassemblement devant le site Lactalis, à Riblaire. Quelques instants après l’annonce de l’accord sur le prix du lait avec l’industriel de Laval, on a vite fait les calculs. « Au total sur l’année, les producteurs toucheront ce que les éleveurs livrant aux autres transformateurs toucheront sur l’année », poursuit-il, soit 27,5 centimes par litre (lire encadré) pour un coût de revient de 35 centimes. « Dans le secteur, Lactalis est le symbole de la filière laitière. C’est lui qui a décroché à 25 centimes », explique Alix Joubert.
À 7 heures, mardi 30 août, l’appel à mobiliser est donné. Une heure plus tard, un camion de collecte de Terra Lacta est « détourné » par les éleveurs sur le lieu de la manifestation. Puis un autre d’Eurial. Un troisième de Lactalis qui quittait le site est prié de rester sur place jusqu’à la fin de la matinée.


« L’objectif n’était pas de bloquer le site », poursuit Alix Joubert, mais de bien faire comprendre aux laiteries que toutes sont concernées par cette action. Il y a urgence. Aujourd’hui, les entreprises nous paient 27 centimes par litre, il nous faudrait 35 centimes, sinon ça va déménager rapidement. Dans la plupart des communes, on sait qui envisage d’arrêter à la fin de l’année, et pas forcément les petites structures ».

Plus d'infos dans le journal Agri 79 du 2 septembre 2016

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Les glaces, une diversification rafraichissante et 100% locale
Depuis 15 ans, les 115 vaches du troupeau de la Roche laitière, à Brûlain, sont à l’origine d’une gamme de glaces vendues dans…
Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité