Aller au contenu principal

Sanitaire
Vigilance autour de la toxicité des plantes dans les prairies

Les conditions climatiques de cette année ont accentué la présence de plantes toxiques dans les prairies qui peuvent être ingérées par les animaux.Quelques conseils sur la conduite à tenir. 

Le Séneçon de Jacob, plante toxique.
Diverses plantes toxiques se sont bien développées cet été, comme le Séneçon de Jacob, bien visible le long des routes du Poitou-Charentes.
© Roland Gissinger

Si les récoltes de foin s’annonçaient de qualité et en quantité jusqu’en juillet, les prairies ont ensuite subi la sécheresse. En attendant de réfléchir aux options de cultures alternatives pour les prochaines années, on peut déjà parer aux inconvénients principaux d’un pâturage sans quantité ni qualité.

Faire le tour des pâtures

Diverses plantes toxiques se sont bien développées cet été, comme le Séneçon de Jacob, bien visible le long des routes du Poitou-Charentes. Hépatotoxique même à l’état sec, les lésions du foie qu’il provoque sont irréversibles. Si les chevaux sont connus pour leur sensibilité à l’intoxication aiguë, les bovins peuvent aussi s’intoxiquer et présenter des performances sérieusement handicapées par le mauvais fonctionnement du foie.

Complémenter en minéral

Macro/oligoéléments et vitamines sont largement consommés en raison de la saison chaude mais ne sont pas renouvelés par la pâture.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité