Aller au contenu principal

Entre le Cébron et La Touche Poupard
Vingt-trois kilomètres de canalisation pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable

Les tuyaux en fonte sont posés à 1,80 mètre sous terre le long des routes et à travaux les champs de Gâtine pour faire la jonction entre les deux barrages.
Les tuyaux en fonte sont posés à 1,80 mètre sous terre le long des routes et à travaux les champs de Gâtine pour faire la jonction entre les deux barrages.
© N.C.

Des tuyaux de 350 mm de section sur 23 km vont bientôt interconnecter le réseau d’eau potable du Cébron avec celui de la Touche Poupard. Les travaux, lancés début avril, devraient se terminer en octobre. La mise en service est prévue pour début 2015, une fois les chantiers connexes réalisés et en particulier les stations de pompage de Jaunay sur la commune d’Azay ainsi que celle de Vouhé où est prévue également une réserve de 1 000 mètres cubes.
C’est au lieu-dit, La Croix d’Oriole, que le président du conseil général, Eric Gautier et le conseiller général, Sébastien Dugleux, en charge de l’environnement, organisaient le 18 juin une visite du chantier. « Ces travaux vont permettre à nos syndicats de se réunir pour arriver à un prix unique de l’eau dans le département », soulignait Philippe Albert, président de la Société publique locale des eaux du Cébron, maître d’ouvrage.
Cette sécurisation du réseau vise à faire face à une défaillance de l’usine de traitement du Cébron qui approvisionne en eau la moitié des 130 000 habitants alimentés par les syndicats du Val de Loire, des eaux de Gâtine et du Val du Thouet. Sans elle non plus il ne serait pas possible d’assurer la vidange prochaine de cette retenue de 11 millions de m3, dont 7 réservés à l’eau potable. Les travaux s’élèvent à 7 millions d’euros, pris en charge à 50% par le SPL du Cébron, à 30% par le conseil général et 20% par l’agence de l’eau.     

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité