Aller au contenu principal
Font Size

Activez votre compte numérique

Pour lire les articles dans leur intégralité, vous tenir informé via les newsletters et consulter la version numérique d’Agri79 dès le jeudi,

J’active mon compte numérique.

Entre le Cébron et La Touche Poupard
Vingt-trois kilomètres de canalisation pour sécuriser l’approvisionnement en eau potable

Les tuyaux en fonte sont posés à 1,80 mètre sous terre le long des routes et à travaux les champs de Gâtine pour faire la jonction entre les deux barrages.
Les tuyaux en fonte sont posés à 1,80 mètre sous terre le long des routes et à travaux les champs de Gâtine pour faire la jonction entre les deux barrages.
© N.C.

Des tuyaux de 350 mm de section sur 23 km vont bientôt interconnecter le réseau d’eau potable du Cébron avec celui de la Touche Poupard. Les travaux, lancés début avril, devraient se terminer en octobre. La mise en service est prévue pour début 2015, une fois les chantiers connexes réalisés et en particulier les stations de pompage de Jaunay sur la commune d’Azay ainsi que celle de Vouhé où est prévue également une réserve de 1 000 mètres cubes.
C’est au lieu-dit, La Croix d’Oriole, que le président du conseil général, Eric Gautier et le conseiller général, Sébastien Dugleux, en charge de l’environnement, organisaient le 18 juin une visite du chantier. « Ces travaux vont permettre à nos syndicats de se réunir pour arriver à un prix unique de l’eau dans le département », soulignait Philippe Albert, président de la Société publique locale des eaux du Cébron, maître d’ouvrage.
Cette sécurisation du réseau vise à faire face à une défaillance de l’usine de traitement du Cébron qui approvisionne en eau la moitié des 130 000 habitants alimentés par les syndicats du Val de Loire, des eaux de Gâtine et du Val du Thouet. Sans elle non plus il ne serait pas possible d’assurer la vidange prochaine de cette retenue de 11 millions de m3, dont 7 réservés à l’eau potable. Les travaux s’élèvent à 7 millions d’euros, pris en charge à 50% par le SPL du Cébron, à 30% par le conseil général et 20% par l’agence de l’eau.     

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le département passe à l’acte 2 de son plan de relance
Après un premier plan d’aides annoncé le 21 avril dernier, le Conseil départemental en a entamé un deuxième, doté d’un budget…
Quand l’installation tient à un permis de construire
Au Gaec Lactagri, à Aiffres, la relève est presque assurée : deux porteurs de projet sont dans l’attente de la construction d’un…
Les Marchés de Producteurs de Pays maintenus 

La chambre d’agriculture a souhaité maintenir les Marchés de Producteurs de Pays de l’été pour compenser le manque à gagner…

Guillaume Largeaud, attaché au Marais... et à faire bouger les lignes
Son passage à Top Chef Les grands duels, le 10 juin, nous a laissé sur notre faim. Portrait d’un éleveur convaincu que la…
Un cheptel en légère hausse
Thierry Baudouin raccroche après quatorze ans de présidence. Catherine Gallard et Emmanuel Turpeau prennent le relais avec de…
Entre deux pluies, les moissons profitent de l’éclaircie
Orge, colza, pois et, ici et là, blés dur et tendre : les battages se sont intensifiés dans la moitié sud du département. Qu’elle…
Publicité