Aller au contenu principal

Capr’Inov
Visites, conférences, démonstrations, expositions, au menu de Capr’Inov

Le troisième salon de la filière caprine aura lieu les 24 et 25 novembre à Niort. Deux cents animaux seront présents ainsi que 160 marques.

Les membres du comité d'organisation de Capr'Inov dans l'élevage de Jean-François Bernard à La Chapelle-Bertrand.
Les membres du comité d'organisation de Capr'Inov dans l'élevage de Jean-François Bernard à La Chapelle-Bertrand.
© DR

Pour cette troisième édition de Capr’Inov, les organisateurs attendent près de 3 000 visiteurs. « Presque la moitié du nombre d’élevages en France ! », souligne Thierry Jayat, président du comité d’organisation. Rares sont en effet les salons qui accueillent une telle proportion  de visiteurs par rapport à leur cible. A Capr’Inov, salon professionnel, ce sont les éleveurs de chèvres, producteurs de lait ou producteurs fermiers qui sont visés. Réunissant l’ensemble des acteurs de la filière caprine, il est un outil de rencontre et d’échange, en particulier en période de tension entre producteurs et transformateurs. Capr’Inov s’attache aussi à valoriser la technicité, les savoir-faire et les innovations du secteur.

« On fait le plein des exposants », poursuit Thierry Jayat qui vient de prendre la présidence de l’organisation, en remplacement de Rémi Boudaud. 160 marques seront présentes soit deux fois plus que lors de la première édition, en 2006. Elles représentent l’ensemble de la filière : laiteries, distributeurs d’aliments et de matériel, vétérinaires, services… Le salon a ainsi dû pousser les murs du parc des expositions. Il s’étend cette année sur 7 000 mètres carrés. 

On attend aussi deux cents animaux pour des présentations et des concours. Le salon est divisé en pôles : équipements, alimentation (données techniques et innovations), transmission et installation, et enfin emploi pour sensibiliser les jeunes à la filière caprine. Les animations et démonstrations porteront sur le matériel et la distribution d’aliments, le parage des animaux, les présentations de génétique avec Capgènes, la finale régionale de concours de jeunes pointeurs, le concours caprin... Vingt-cinq conférences sont organisées pendant les deux jours.

Le salon est un lieu d’échanges et d’innovations avec les membres de la filière. « Capr’Inov devient un rendez-vous permettant aux éleveurs de trouver les informations nécessaires à leur installation ou à leur développement », soulignait Thierry Jayat. Ce rendez-vous bisannuel attire très largement des producteurs des Pays de la Loire, du Centre, du Sud-Ouest. De nombreuses délégations sont attendues y compris de la région Rhône-Alpes, mise à l’honneur cette année. Sans compter des éleveurs de Grande-Bretagne, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, et de l’Europe méditerranéenne, du Maroc et d’Afrique noire ainsi que des Québécois et des Mexicains, autant intéressés par le salon à proprement parler que par les trois visites d’élevages organisées le 23 novembre en Deux-Sèvres.

 

Visites d’élevage le 23 novembre, 14 heures 

- Gaec Baudry, la Clairvaudière, 79300 Marigny : installation, transmission. Contact Odasea : 05 49 77 10 45.

- Caprilait, La Briauderie, 79600 Availles-Thouarsais : 300 000 litres de lait par UMO. Contact Alicoop : 05 49 76 30 15.

- Gaec Saboureau, La Naide, 79400 Exireuil : alimentation des chèvres et qualité des fromages. Contact Terrena : 02 40 98 91 90.


Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité