Aller au contenu principal

Volailles de chair: lancement d'une marque de «frères de pondeuses» en Mayenne

© Laval Mayenne Technopole

Après un essai dans le cadre du projet européen Food Heroes, le volailler mayennais Le Gars Daudet commercialise le 2 décembre des «frères de pondeuses», annonce un communiqué du Technopôle Laval Mayenne, également partenaire du projet. L'élevage des mâles de souches pondeuses est un des moyens d'éviter le broyage des poussins mâles, que l'ancien ministre de l'Agriculture Didier Guillaume souhaitait interdire d'ici fin 2021.

Dans le cadre de ce projet, le lycée agricole de Laval a mené deux essais en 2019 et 2020. À l'issue de cette expérimentation, les partenaires se sont positionnés sur un âge à l'abattage de 60 jours pour un poids de carcasse de 700 g, équivalent à un repas pour deux personnes. Sur cette base, Le Gars Daudet commercialise auprès du grand public deux lots de 80 coquelets sous la marque «Les Coquets de Mayenne», au prix de 7 euros pièce. Une vente qui pourrait être amenée à se reproduire plusieurs fois par an.

De son côté, le Technopôle de Mayenne (LMT) a déposé un nouveau projet auprès de la Région Pays de la Loire pour tester l'élevage de «Coquets» sous les vergers dans des bâtiments itinérants, indique le chef de projets Nicolas Chomel. Le but: proposer une diversification aux arboriculteurs en visant «1500 volailles en deux ans».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Petites villes de demain : le programme pour relancer les communes rurales

Dans les Deux-Sèvres, 18 communes ont été retenues pour bénéficier du programme « Petites villes de demain ». Les EPCI de l’…

Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Réserves de substitution, Sèvres Niortaise
Les agriculteurs s'engagent collectivement à réduire de 50% les produits phytosanitaires à horizon 2025
Deux ans jour pour jour après la signature du protocole d'accord, la commission d'évaluation et de surveillance, en charge du…
Publicité