Aller au contenu principal

Volailles de chair: lancement d'une marque de «frères de pondeuses» en Mayenne

© Laval Mayenne Technopole

Après un essai dans le cadre du projet européen Food Heroes, le volailler mayennais Le Gars Daudet commercialise le 2 décembre des «frères de pondeuses», annonce un communiqué du Technopôle Laval Mayenne, également partenaire du projet. L'élevage des mâles de souches pondeuses est un des moyens d'éviter le broyage des poussins mâles, que l'ancien ministre de l'Agriculture Didier Guillaume souhaitait interdire d'ici fin 2021.

Dans le cadre de ce projet, le lycée agricole de Laval a mené deux essais en 2019 et 2020. À l'issue de cette expérimentation, les partenaires se sont positionnés sur un âge à l'abattage de 60 jours pour un poids de carcasse de 700 g, équivalent à un repas pour deux personnes. Sur cette base, Le Gars Daudet commercialise auprès du grand public deux lots de 80 coquelets sous la marque «Les Coquets de Mayenne», au prix de 7 euros pièce. Une vente qui pourrait être amenée à se reproduire plusieurs fois par an.

De son côté, le Technopôle de Mayenne (LMT) a déposé un nouveau projet auprès de la Région Pays de la Loire pour tester l'élevage de «Coquets» sous les vergers dans des bâtiments itinérants, indique le chef de projets Nicolas Chomel. Le but: proposer une diversification aux arboriculteurs en visant «1500 volailles en deux ans».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

En 4L, avec l’agriculture et la mécanique pour bagages
A 18 et 19 ans, Bastien Sémillé et Thomas Rousselot s’embarquent dans l’aventure du 4L Trophy, édition 2023. Pour faire honneur à…
Les coopératives se mouillent pour maintenir l’élevage
Deux bâtiments neufs (l’un pour poules pondeuses, l’autre pour lapins) ont été inaugurés à Gascougnolles et à La Chapelle-Saint-…
Sur les marchés, la Parthenaise tente de trouver l’équilibre
Un point sur le marché de la Parthenaise a été fait à l’occasion de l’assemblée générale de France Parthenaise, vendredi 2…
Quelles règles concernant les nuisances sonores ?

Semer ou moissonner sans que personne ne le remarque est impossible ! Cependant, le bruit ne doit pas…

Le guichet pour les aides de crise ouvre le 22 juillet
Annoncée en mars, l’aide aux éleveurs ayant dégagé un revenu inférieur à 11000€ en 2020 sera mobilisable du 22 juillet au 15…
Éleveurs, ils fournissent 6,5 tonnes de viande par an aux cantines locales
Depuis 2014, treize éleveurs du bressuirais se sont structurés pour répondre aux appels d’offres de la restauration collective…
Publicité