Aller au contenu principal

Covid-19
Vos questions à la loupe : jeudi 19 mars 2020

Le réseau Fnsea se mobilise pour répondre aux questions des agriculteurs. Il est aidé par l'APCA dans ce travail. 

© ARS Bretagne

Est-ce que je peux continuer mon activité de vente à la ferme et marché ?

Oui, en respectant les mesures barrières. Vos clients doivent bien avoir sur eux leur attestation de déplacement dérogatoire (cocher « déplacements pour effectuer des achats de première nécessité dans des établissements autorisés »). Cliquez pour trouver une note récapitulative de l’APCA sur les « consignes de protection à mettre en place sur vos lieux de vente " ainsi qu’une affiche à mettre à l’entrée de vos points de vente.

Quelles activités sont maintenues ?

Suite à diverses interrogations, concernant les services fournis à l'agriculture, voici la réponse de la DDCSPP. Une communication du Préfet sera faite en ce sens aux forces de l’ordre : "les établissements relevant de la catégorie M peuvent continuer à recevoir du public pour les activités figurant en annexe de l'arrêté ".
Cette annexe mentionne l'activité "fourniture nécessaire aux exploitations agricoles ".
En application de ces textes, les activités de fournitures de biens ou de services pour l'agriculture sont autorisées à fonctionner sous réserve de la présentation des différentes autorisations (attestation de déplacement dérogatoire et attestation employeur) et du respect des mesures de précautions nécessaires en matière sanitaire (salut lointain, distances à respecter vis-à-vis des interlocuteurs, nettoyage désinfection des mains, des surfaces en contact.., utilisation de mouchoirs à usage unique, interdiction absolue des regroupements, etc;..).

A titre d'exemple, sont autorisées :
- les activités des entreprises d'alimentation animale ;
- les activités des entreprises de méthanisation (collecte d'effluents et sous-produits agro-alimentaires, envoi et épandage des digestats ;
- les activités d'échographie ;
- les activités de soins aux animaux (vétérinaire) ;
- les activités de transport d'animaux ;
- ...

Suis-je autorisé à faire mes tours de plaine en voiture ?

Oui, tout en ayant toujours sur vous les différentes autorisations : l’attestation de déplacement dérogatoire, qui doit être faite chaque jour, et l’attestation employeur, qui est permanente avec le tampon de l’exploitation et le numéro SIRET. (Source : gendarmerie)

Quels justificatifs dois-je avoir lorsque je me déplace en tracteur ?

Toujours les mêmes : l’attestation de déplacement dérogatoire et l’attestation employeur (voir ci-dessus) avec le tampon de l’exploitation et le numéro SIRET. (Source : gendarmerie)

Qu’en est-il des activités équines qui ferment leur porte au public ?

La mesure de chômage partielle est accessible dans le cadre de la fermeture obligatoire au public. L’activité de soin des animaux est bien sûr maintenue.

Quelles sont les mesures de soutien aux entreprises face à cette crise ?

Lire le dossier en cliquant sur ce lien ou contacter la Fnsea79 ou la Chambre d'agriculture. Ici, l'ensemble des mesures synthétisées

La période de plantation des betteraves commence, comment la gérer ?

Nous n’avons pas encore de réponse validée par les ministères. Dans un premier temps, assurez-vous que chaque salarié porte un masque et des gants et respecte les mesures d’hygiène. Dès que nous en saurons davantage, nous vous apporterons une réponse officielle.

Les prélèvements de cartilages pour la BVD faits à l’occasion de la pose des boucles d’identification vont-ils pouvoir être traités ?

Non, il faut que les éleveurs conservent les prélèvements chez eux et les stockent à -20°C minimum en attendant la reprise d’activité normale des laboratoires dont l’activité doit se concentrer prioritairement sur la tuberculose.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité