Aller au contenu principal

ZNT : le ministère confirme l'aide à l'investissement, portée à 30 millions d'euros

© Trumble

Dans un communiqué du 9 mai, le ministère de l’Agriculture annonce l’ouverture d’un appel à manifestation « destiné à accompagner les agriculteurs qui investissent dans des matériels performants, permettant de limiter les distances de traitement. » Doté de 30 millions d’euros, et géré par FranceAgriMer, « le fonds aura vocation à continuer dans les années qui viennent », comme le précise le cabinet du ministre. Cette aide avait été annoncée dès le mois de décembre 2019, lors de la parution des textes officiels instaurant les zones de non-traitement (ZNT), « en complément de l’accompagnement financier actuellement mobilisé dans les régions. » Depuis les premières annonces, le ministère a renforcé le dispositif, avec une dotation revue en hausse de 5 millions d’euros. L’appel à manifestation a par ailleurs été ouvert à de nouveaux bénéficiaires : alors que les filières viticole, arboricole et maraîchère devaient être prioritaires, les grandes cultures sont désormais éligibles. « L’idée, c’est d’accompagner tout le monde dans la transition vers l’agroécologie », indique-t-on Rue de Varenne pour expliquer ces concessions. L’appel à manifestation sera ouvert à partir de mi-juin et jusqu’au 31 décembre 2020. Les exploitants pourront candidater seuls ou au travers de Groupements d’intérêt économique et environnemental (GIEE) et de Coopératives d’utilisation de matériel agricole (Cuma).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité