Aller au contenu principal

Zones défavorisées : « Recréer les conditions favorables à une dynamique économique »

Sans confirmer la venue du ministre dans le département, Isabelle David, préfet des Deux-Sèvres, encourage les groupes qui travaillent à l’après ZDS de se hâter. Si jamais Stéphane Travert venait, des propositions seraient les bienvenues.

Isabelle David, préfet des Deux-Sèvres, mobilise les forces vives pour que naisse un programme ambitieux.
Isabelle David, préfet des Deux-Sèvres, mobilise les forces vives pour que naisse un programme ambitieux.
© c.p.

«Lorsque la situation est difficile, et elle l’est en Deux-Sèvres, il faut savoir s’unir pour trouver des solutions ». Jeudi 3 mai, lors de son point presse mensuel, Isabelle David, préfet des Deux-Sèvres était questionnée par les journalistes au sujet des ZDS. En deux ans, l’agriculture départementale va perdre près de 8 millions d’euros d’aides, la profession est inquiète. Confirmant, à date d’aujourd’hui, la sortie du dispositif en deux ans, la représentante de l’État veut croire en la capacité des acteurs économiques à dresser un projet ambitieux.

Plus d'infos dans Agri 79 du 11 mai 2018.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
La vente de taureaux des Sicaudières se tiendra en présentiel et en ligne
Le 12 mars, la station d’évaluation du lycée agricole de Bressuire proposera 35 taureaux à la vente. Dernière vente de charolais…
Publicité