Aller au contenu principal

Égérie
Zoom sur la Charolaise

Cette année, le Salon International de l’agriculture a choisi de mettre à l’honneur une vache charolaise, Idéale.

© Ministère de l'agriculture

Première race allaitante de France et d’Europe, la Charolaise l’est également en Deux-Sèvres, avec, en 2019, 36 315 vaches qui ont donné 35 471 veaux, dans les 797 élevages qui en détiennent. « Ce chiffre se maintient malgré la hausse des autres races allaitantes et la diminution des élevages, mais les troupeaux s’agrandissent, note Thierry Baudouin, président de l’association des éleveurs de la race charolaise des Deux-Sèvres. Nous sommes 25 adhérents pour 1 322 vaches, mais nous fournissons des animaux évalués génétiquement aux naisseurs ou naisseurs-engraisseurs qui veulent faire progresser leur troupeau en viande et/ou en qualités maternelles. Aujourd’hui, nous avons des indicateurs qui garantissent la qualité génétique des animaux. La station d’évaluation du Herd book Charolais de Bressuire à proximité en est un des outils. Elle accueille 35 veaux charolais par an et permet de classer les meilleurs sans influence du type d’élevage ou d’alimentation ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
Un contexte de plus en plus porteur pour les protéines
Certaines coopératives, comme Terrena, n’ont pas attendu le plan dévoilé en décembre par l’État pour favoriser la culture de…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Publicité