Agri79 Informations 25 septembre 2014 à 08h00 | Par C.P.

Dossier épandage

Les investissements de Ludovic, remboursables sur quinze ans sont, cinq ans après leur réalisation, obsolètes. La nouvelle directive nitrates en changeant les règles oblige les agriculteurs à revoir leurs installations.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Ludovic Jarriault est plus particulièrement confronté à la problématique du stockage des lisiers.
Ludovic Jarriault est plus particulièrement confronté à la problématique du stockage des lisiers. - © N.C.

La gestion des effluents est une préoccupation permanente au Gaec Les Courlis. L’exploitation d’élevage située à Granzay-Gript compte deux troupeaux : 35 mères allaitantes et 110 vaches laitières.
En 2009, la production laitière est délocalisée. Un nouveau site de production est alors construit hors du bourg. L’investissement répond aux normes de gestion des effluents de l’époque. Les capacités de stockage sont surévaluées. « Nous avions 80 vaches en production. Notre projet était de monter à 110 », explique Ludovic Jarriault associé à son père Florent.
Pour maximiser la capacité de stockage, la fumière d’une surface de 550 m2  est couverte. Une fosse de 1000 m3 utiles est creusée sur le site. « Aujourd’hui, compte tenu de la taille du troupeau et des échanges paille fumier pratiqués avec quatre voisins, je tiens quatre mois à quatre mois et demi. Pour atteindre les six mois et demi imposés par les nouvelles normes, en l’état actuel de choses, je dois réinvestir. »

Lire la suite dans Agri 79

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,