Agri79 Informations 02 mars 2017 à 08h00 | Par N.C.

les aides pour les employeurs qui recrutent un apprenti

Pour les entreprises qui recrutent et qui font face au renouvellement de génération ou aux pénuries de compétences, l’apprentissage peut constituer une solution à court et à long terme. Zoom sur les dispositifs de soutien financier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © N.C.

L’aide « TPE jeune apprenti »
Depuis le 1er juin 2015, une entreprise de moins de 11 salariés qui recrute un apprenti mineur (15 à 18 ans) peut bénéficier d’une aide forfaitaire de 4 400 ¤ pendant la première année du contrat, versée en 4 versements trimestriels de 1 100 ¤ chacun.
L’aide est cumulable avec les dispositifs existants : prime d’apprentissage, aide au recrutement d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire, crédit d’impôts… Une fois le contrat d’apprentissage enregistré par la chambre consulaire, l’employeur peut valider en ligne sa demande d’aide pré-remplie, dans les 6 mois maximum après la date de début d’exécution du contrat. Lorsque le contrat débute ou se termine en cours de mois, le montant de l’aide est proratisé sur la base du nombre de jours d’exécution.
Par ailleurs, l’aide n’est pas due lorsque le contrat d’apprentissage est rompu pendant la période probatoire de 45 jours de présence dans l’entreprise.

Primes à l’apprentissage
Il s’agit d’une prime à l’apprentissage d’au moins 1 000 ¤ par année de formation pour les entreprises de moins de 11 salariés, versée par la région.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,