Agri79 Informations 26 octobre 2017 à 08h00 | Par Christelle Picaud

Guillaume Rivet lâche la scène pour la ferme

L’Earl Privalait produit 580 000 litres de lait. L’installation de Guillaume repose sur l’optimisation du système. A court terme, les associés veulent atteindre leur référence, 600 000 litres, en maîtrisant les charges de production.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Guillaume Rivet vient de s’installer avec ses parents Patrice et Valérie. Le développement d’un système économe et productif est la stratégie qu’il compte développer.
Guillaume Rivet vient de s’installer avec ses parents Patrice et Valérie. Le développement d’un système économe et productif est la stratégie qu’il compte développer. - © C.P.

Àl’intermittence, Guillaume a préféré la constance. Au sein du « Gaec Privalait », statut juridique de l’exploitation le premier novembre passé, le jeune éleveur sait que l’intensité du travail ne sera pas inférieure à celle connue alors qu’il honorait des missions de sonorisation. En revanche, le technicien son de formation l’a mesuré au cours des trois dernières années, il gagnera en stabilité. À 28 ans, après une période de salariat sur la ferme familiale, Guillaume Rivet, lâche le statut d’intermittent du spectacle pour devenir agriculteur. Avec ses parents à Neuvy Bouin, celui dont le métier était de dompter l’amplitude des ondes sonores se prépare à maîtriser les variations du prix du litre de lait.
Sur l’exploitation qui livrait 580 000 litres de lait en 2016 à la laiterie de Pamplie, Guillaume a déjà fait des choix. « Compte tenu du contexte, je pense que l’avenir est loin du système qui, toutes ces dernières années, à fait vivre mes parents ». Plutôt que la quantité de lait produite, le jeune exploitant cherchera l’optimum économique, travaillera à la maîtrise des charges et au développement de la qualité du lait. « Sur la ferme, 15 ha peuvent être irrigués », précise Guillaume. Une technique mise au service de la production fourragère. « L’eau permet de sécuriser la production de maïs ensilage ». Depuis trois ans, le pâturage tournant dynamique renforce la stratégie visant à augmenter le taux d’autonomie alimentaire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. AGRI 79 Informations se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,