Aller au contenu principal

Fermage
+2,67% pour l’indice des fermages de 2012

Selon l’arrêté ministériel du 24 juillet 2012, l’indice national des fermages de 2012 s’établit à 103,95 soit une variation de +2,67% par rapport à l’an dernier.

La loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche du 27 juillet 2010 a institué un nouveau mode de calcul de l’indice des fermages. L’article L.411-11 du Code rural et de la pêche maritime s’en est trouvé modifié. Il dispose désormais que « ce loyer [terres et habitations] ainsi que les minima et les maxima sont actualisés chaque année selon la variation d’un indice national des fermages ».
L’année 2009 est la référence de cet indice national. Elle constitue donc la base 100. Ainsi, pour calculer tout nouveau fermage conclu à partir de 2009, il suffit de lui appliquer la variation par rapport à l’année précédente ou le rapport de l’année de référence 2009 et de l’année en cours.
Exemple : un fermage conclu le 3 août 2009, portant sur 6 hectares et dont le loyer s’élève à 590€. On lui applique le rapport des indices nationaux de 2009 et 2012. Le montant du fermage s’élèvera en 2012 à : 590 x (103,95/100) = 613,31€.
Pour les fermages ayant été conclus avant 2009, il suffit d’appliquer la variation annuelle de l’indice. Ainsi, le montant du fermage 2012 = fermage 2011 x (103,95/101,25), soit une hausse de 2,67%.
E0NFJE9X_1.pdf (65.38 Ko)
Légende
L'indice national des fermages en 2012
© N. C.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
HVE : entre bio et conventionnel, la voie du milieu
Simple logo de plus ou réelle opportunité pour les agriculteurs, la Haute valeur environnementale (HVE) progresse dans le paysage…
Publicité