Aller au contenu principal

Vin
Affaire Airbus : les viticulteurs espèrent une éclaircie

© C.P.

L’annonce par la Commission européenne le 24 juillet, selon laquelle certains prêts accordés à Airbus par la France et l’Espagne sont maintenant en conformité avec les règles de l’OMC, laisse espérer aux exportateurs de vins et spiritueux la fin des sanctions américaines. «C’est un signal positif. Mais on ne va pas crier victoire trop tôt», a commenté Nicolas Ozanam, directeur de la Fédération des exportateurs (FEVS). «J’appelle l’administration américaine à lever sans délais les tarifs douaniers imposés depuis octobre dernier sur des produits européens comme les vins français», a déclaré le ministre français de l’économie Bruno Le Maire le jour même.

La filière des vins et spiritueux attend l’accueil que réservera l’administration américaine à l’annonce de Bruxelles. Deux voies sont possibles pour éteindre les sanctions américaines, selon Nicolas Ozanam. Soit ces sanctions prennent fin à la suite d’une décision conjointe de Bruxelles et de Washington d’annuler leurs contentieux mutuels (celui sur Airbus et celui sur Boeing), les sommes en jeu portant sur des montants analogues des deux côtés. Soit l’UE demande à l’OMC de reconnaître qu’Airbus s’est mis en conformité avec les conclusions du panel, ce qui reviendrait alors à dire qu’il n’y a plus lieu d’imposer des sanctions. Mais l’organe de règlement des différends de l’OMC n’a toujours pas de juges pour traiter l’affaire. La solution la plus probable semble donc la première, selon le directeur de la FEVS.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité