Aller au contenu principal

Édito
Agriculteurs : otages des politiques

"Les agriculteurs du secteur sont agressés visuellement à la porte de leurs habitations et de leur cour de ferme !" dénonce Grégory Nivelle
© Léa Calleau

Un contexte agricole compliqué, des vandalismes successifs, des injures innombrables, la liste est encore longue d’actes d’incivilité . La cible directe : les agriculteurs ! À bout de souffle et sous une pression indéniable, ces derniers subissent l’« agribashing » comme jamais, et ce jusqu’à leurs proches, familles et enfants, insultés ou exclus de leur cercle social, dont l’impact collatéral doit cesser immédiatement !

La manifestation de “Bassines Non Merci” organisée ce dimanche 11 octobre sur la commune d’Épannes est une étape supplémentaire dans le dénigrement du métier des agriculteurs venant alourdir un climat compliqué. Des tags sur les routes, des pancartes à chaque coin de rue et des visuels aux fenêtres des habitants, trop c’est trop ! Les agriculteurs du secteur sont agressés visuellement à la porte de leurs habitations et de leur cour de ferme !

De plus, la venue de plusieurs leaders politiques à l’approche du scrutin des régionales donne une dimension électorale à cette mobilisation qui n’a ni queue ni tête ! Les agriculteurs ne sont pas les pions des échéances politiques. Les utiliser pour satisfaire un électorat méconnaissant les réalités agricoles sur fond d’écologie de clientélisme est inadmissible ! Il faut bien rappeler que l’écologie est une science et non un outil permettant de mettre en œuvre un sondage politique ou une quelconque sensiblerie complètement déconnectée de nos territoires.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Ils font revivre la vigne dans les Deux-Sèvres
Au nord et au sud du département, des vignerons font renaître des terroirs oubliés. Benoît Blet, à Oiron, est aujourd’hui reconnu…
Les Ets Buchou négoce et Lamy Bienaimé se rapprochent encore
En intégrant la société Végalor (négoce Lamy Bienaimé), les Ets Buchou Négoce accomplissent une transmission correspondant à…
Les JA mettent en scène la comédie amère des prix agricoles
Répondant à un appel national à manifester, les JA et la Fnsea 79 ont organisé une remise des prix décalée à l’intention des GMS…
Une chargée de com’ dans un Gaec
Depuis mai 2020, Nadine Bazantay s’occupe de la communication du Gaec Villeneuve en poursuivant deux objectifs : booster la vente…
Les travaux de la ferme aux 1200 taurillons pourraient débuter en 2021
La décision de la cour administrative d’appel, le 29 décembre, a fait tomber l’annulation de l’autorisation d’exploiter qui avait…
Moissons
Une nouvelle dimension pour Océalia
La fusion avec Natéa et le rapprochement avec Menguy’s assurent le développement des services d’Océalia. 
Publicité