Aller au contenu principal
Font Size

Arboriculture

Doux et humide, l’hiver n’a pas fait fleurir les pommiers bio de Benoît Piron

La structuration du verger, le choix des variétés, la progressivité du développement, la maîtrise des investissements donnent à Benoît Piron les atouts techniques et la souplesse d’une structure adaptée à la réalité, parfois difficile, de l’agriculture biologique.
La structuration du verger, le choix des variétés, la progressivité du développement, la maîtrise des investissements donnent à Benoît Piron les atouts techniques et la souplesse d’une structure adaptée à la réalité, parfois difficile, de l’agriculture biologique.
© N.C.

Il n’y a pas d’agriculture biologique possible sans anticipation. Benoît Piron, arboriculteur à Saint-Pardoux, est un professionnel convaincu. Avec humilité, depuis onze ans, il réfléchit, greffe et cultive ses huit hectares avec pour objectif, à terme, de vivre de son activité tout en ayant créé de l’emploi local. De 2003, année de son installation, à  2013, le gérant de l’Earl Les Vergers de Pirouette était responsable de culture dans une exploitation arboricole voisine. Ces dix années, avec  la garantie d’un revenu pour la famille, le technicien a préparé, avec l’aide de son épouse, son avenir de paysan bio. Au fil du temps, les variétés en production dans le verger ont été réfléchies afin d’assurer un étalement de la récolte. La résistance de chacune à la tavelure et leur tolérance aux parasites ont également été des critères de sélection. Ainsi, Benoît travaille avec près de dix espèces dont la reine des reinettes, la clochard, la Pirouette et la Goldrush. La densité des plantations (400 à 600 pieds par hectare selon les variétés), l’orientation des arbres, la conduite culturale annuelle, les débouchés… comptent aussi parmi les décisions qui dans le temps, permettront au producteur de profiter et non de subir le mode biologique. Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité