Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Au bord du gouffre, la filière pintades lance un appel à l'aide

Elevage de pintades à Bascons (Landes)
© Jibi44

Dans un communiqué du 11 mai, le comité interprofessionnel de la pintade (CIP) tire la sonnette d'alarme sur les « importants volumes non commercialisés » à la suite de la crise sanitaire du Covid-19. Cette filière a subi une double peine avec, d'un côté, la fermeture et des restaurants et de nombreux marchés de plein vent (environ 60% des débouchés) et, de l'autre, une « baisse des ventes pour Pâques (…) estimée à environ - 50% par rapport à l’an passé » en GMS. « Si rien n’est fait, cette filière d’excellence pourrait disparaître », prévient l'interprofession. Avec 1000 éleveurs, la pintade est une « petite filière qui a la particularité de pouvoir être rapidement déstabilisée et mise en danger par la défaillance d'un seul de ses acteurs », rappelle le CIP. Ainsi, la France abrite d'après elle « le dernier sélectionneur de pintades d’élevage du globe ». Comme les autres volailles, l'interprofession de la pintade demande le soutien des distributeurs par des mises en avant et celui des pouvoirs publics (accès à l'aide européenne au stockage privé, ajustement des conditions d'accès au chômage partiel et au fonds de solidarité). Les professionnels attendent enfin un « soutien de la France et de l'Europe pour accompagner leur plan de relance », qui visera à « mieux faire connaître les nombreuses vertus de la pintade aux consommateurs ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Le déconfinement se prépare en Deux-Sèvres
Département classé vert, les Deux-Sèvres sont très peu touchés par l’épidémie de Covid-19. La sortie du confinement se prépare…
Les bruits liés aux canons effaroucheurs d’oiseaux

L’agriculture génère des bruits, notamment pendant la saison des gros travaux, récolte, semis, et notamment lors des semis de…

Partir de la ferme... pour mieux revenir
Alexandre Brousseau rejoint l’exploitation familiale à Nueil-les-Aubiers, après avoir acquis de l’expérience comme technicien-…
Benoit Forestier, un vétérinaire rural en constante adaptation
Benoit Forestier, vétérinaire rural depuis trente ans à Chiché, a vu son métier se transformer en même temps que la profession d’…
Hélène Blaud, présidente nationale des anciens exploitants
Jeudi 14 mai, Hélène Blaud a été élue présidente de la section nationale des anciens exploitants. Pendant trois ans, la Deux-…
L’agroalimentaire a mis les bouchées doubles pendant le confinement
La fermeture de la restauration hors domicile a obligé la filière à se tourner vers la grande distribution, alors que la demande…
Publicité