Aller au contenu principal

Bien-être des porcs: le CIWF attaque la France devant la Commission européenne

© D. Poilvet

Le CIWF a porté plainte contre la France devant la Commission européenne pour non-respect de la règlementation sur la coupe des queues des cochons, indique l’association de protection animale le 11 août. «Cela fait 26 ans que la France est dans l’illégalité en n’appliquant pas correctement» la directive porcs (2008/120/EC), précise-t-elle dans son communiqué. Cette directive interdit la coupe systématique de la queue, mais la tolère «uniquement lorsqu'il existe des preuves que des blessures (...) ont eu lieu». Or, la caudectomie est pratiquée «en routine» dans plus de 99% des élevages français, constate la Commission dans un rapport de février 2020 (voir l'Agrafil du 11 mars). Dans ce document, issu d’un audit de terrain, Bruxelles insiste sur le «besoin urgent d’amélioration des conditions d’élevage dans le secteur porcin» de l’Hexagone. «Le plan d’action français en réponse à l’audit n’est pas à la hauteur», martèle le CIWF, car il «ne met pas en œuvre toutes les recommandations de la Commission». D’après l‘ONG, c’est le cas notamment de celles sur les matériaux manipulables mis à disposition des animaux afin d’éviter qu’ils se mordent entre eux. La Commission européenne a un an pour répondre à la plainte du CIWF et, le cas échéant, assigner la France devant la Cour de justice de l’UE.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité