Aller au contenu principal

Bien planifier ses semis de colza, une méthode naturelle dans la lutte contre les altises

Le colza est sensible à la présence des altises au stade 4 feuilles. En réalisant des semis dès la moisson, la période de risque survient aux alentours du 20 septembre, avant l’arrivée des premiers insectes.

L’apport de l’azote est également déterminant dans la lutte contre les altises et, par extension, dans la réussite de la culture de colza.
L’apport de l’azote est également déterminant dans la lutte contre les altises et, par extension, dans la réussite de la culture de colza.
© N.C.

Le constat est implacable : les altises étaient présentes l’année dernière et les moyens de lutte manquaient. « Un colza bien implanté devrait pourtant permettre de limiter leur nocivité », indique Jean-Dominique Yvon, responsable expérimentation à Terre Atlantique. Les altises arrivent autour du 20 septembre dans la région. « Il faut donc s’arranger pour que les colzas implantés aient une sensibilité moindre à ces insectes. Au-delà du choix de la variété, le stade de la pousse est important. Il faut avoir des colzas au stade 4 feuilles à cette date, ce qui induit un semis réalisé dès la moisson ». Pour obtenir de bonnes conditions d’implantation, le responsable recommande de déchaumer les blés et de mélanger la croûte du sol avec la paille.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité