Aller au contenu principal

Bien planifier ses semis de colza, une méthode naturelle dans la lutte contre les altises

Le colza est sensible à la présence des altises au stade 4 feuilles. En réalisant des semis dès la moisson, la période de risque survient aux alentours du 20 septembre, avant l’arrivée des premiers insectes.

L’apport de l’azote est également déterminant dans la lutte contre les altises et, par extension, dans la réussite de la culture de colza.
L’apport de l’azote est également déterminant dans la lutte contre les altises et, par extension, dans la réussite de la culture de colza.
© N.C.

Le constat est implacable : les altises étaient présentes l’année dernière et les moyens de lutte manquaient. « Un colza bien implanté devrait pourtant permettre de limiter leur nocivité », indique Jean-Dominique Yvon, responsable expérimentation à Terre Atlantique. Les altises arrivent autour du 20 septembre dans la région. « Il faut donc s’arranger pour que les colzas implantés aient une sensibilité moindre à ces insectes. Au-delà du choix de la variété, le stade de la pousse est important. Il faut avoir des colzas au stade 4 feuilles à cette date, ce qui induit un semis réalisé dès la moisson ». Pour obtenir de bonnes conditions d’implantation, le responsable recommande de déchaumer les blés et de mélanger la croûte du sol avec la paille.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Publicité