Aller au contenu principal

Portes ouvertes
Bienvenue sur la ferme des Canards gras du Cébron

Les 19 et 20 avril, les adhérents du réseau « Bienvenue à la ferme » ouvriront les portes de leurs exploitations. Emmanuel Brilloux, producteur de canards gras, comptera parmi ces agriculteurs.

Emmanuel Brilloux a rejoint le réseau Bienvenue à la ferme parce « qu’il est l’image, auprès du grand public, d’une agriculture de qualité ».
Emmanuel Brilloux a rejoint le réseau Bienvenue à la ferme parce « qu’il est l’image, auprès du grand public, d’une agriculture de qualité ».
© Christelle Picaud
La transparence est, selon Emmanuel Brilloux, gage de réussite commerciale. Producteur de canards gras depuis 12 ans, l’éleveur, dont l’activité s’est développée grâce à la vente en circuits courts, abat aujourd’hui la carte de la vente directe.
Adhérent du réseau Bienvenue à la ferme depuis octobre dernier, il participera les 19 et 20 avril aux journées portes ouvertes organisées dans toute la région. L’occasion d’accueillir sur son exploitation, située à Louin au lieu-dit Champeau tous ses clients. L’opportunité de faire venir un public plus large.
Dans les années à venir, Emmanuel Brilloux aimerait développer la part du chiffre d’affaires réalisé grâce aux ventes aux particuliers.
Depuis son installation en 1996, l’entrepreneur a ajouté à l’atelier de gavage, créé sur l’exploitation familiale par ses parents (aujourd’hui en retraite), un abattoir, un atelier de découpe, une conserverie et un local de vente.
Cet équipement, progressivement aménagé dans les anciens bâtiments de la ferme, a jusqu’à présent été financé grâce aux ventes des foies gras, pâtés gourmands, confits, cuisses et autres manchons de canards chez les restaurateurs et traiteurs de la région. Les transactions avec les particuliers, aujourd’hui objectifs de l’entreprise, restent marginales. « L’exploitation a atteint son rythme de croisière », juge Emmanuel Brilloux. Sur la ferme « canards gras du Cébron », 3 500 canards Mulards sont gavés aux grains de maïs entier et transformés à l’année. Pour absorber la charge de travail, l’entrepreneur est épaulé de deux salariés à temps partiel rompus au fonctionnement de l’entreprise.
Déterminé à faire prospérer son activité, sans pour autant devenir esclave de la production, l’exploitant mise aujourd’hui sur le développement de la valeur ajoutée. Une alternative à l’industrialisation de l’activité. Cette dernière orientation, Emmanuel Brilloux avant tout éleveur, la refuse. À la quantité, il préfère la qualité. Une voie sur laquelle il semble d’ailleurs bien engagé. En 2007, l’exploitant Gâtinais décrochait la médaille de bronze au cours général à Paris, pour son foie gras de canard entier semi-conserve.
C.P.Portes ouvertes
L’exploitation d’Emmanuel Brilloux, l’EARL Canards gras du Cébron,  ouvrira ses portes le samedi 19 après-midi et dimanche 20  toute la journée. 05 49 64 61 29
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La Caveb veut rester un acteur majeur de la viande rouge
Lors du point presse précédent son assemblée générale, le mercredi 30 septembre, la coopérative agricole de Châtillon-sur-Thouet…
Manifestation de Bassines non merci en opposition au projet de réserves des la Sèvre niortaise.
La transition agroécologique, l’enjeu des réserves de substitution
Partisans et opposants parlent de la nécessaire transition agro-écologique. Pour les premiers les réserves de substitutions sont…
Capr'inov, un salon à huis clos

Pas de public, pas d’exposant. C’est une édition spéciale de Capr’inov que l’équipe du salon de la chèvre est contrainte d’…

À 50 ans, la Corel affiche sa bonne santé commerciale
La coopérative d’élevage a tenu son assemblée générale le jeudi 24 septembre. Avec un nouveau directeur et un nouveau président,…
La CLS pose les briques d’une meilleure valorisation
Début septembre, la coopérative laitière de la Sèvre (CLS) a sorti un nouveau produit visant à sécuriser le revenu des éleveurs…
L’économie de gaz à effet de serre, un nouveau revenu à aller chercher
Alors que les exploitations cherchent à être les plus vertes possibles tout en améliorant leurs coûts de production, la vente de…
Publicité