Aller au contenu principal

Grandes cultures
BSV : la Gazette verte du 22 avril 2020

© BSV

Pois protéagineux de printemps : des pucerons verts précoces

Les pois sont entre le stade 6 feuilles et début floraison.

La présence de pucerons verts augmente cette semaine avec sept parcelles touchées, dont deux à la note de 2 (11 à 20 insectes par plante), contre une seule la semaine dernière. « L’arrivée des insectes est précoce cette année, ils sont actifs dans des parcelles à des stades jeunes », relate le BSV.

Outre cela, les risques de dégâts de ravageurs ou de maladies sont faibles. Toutefois, s’il n’y a pas eu de captures de tordeuse du pois pour le moment, les pois commencent à entrer dans la période à risque et sont à surveiller dans les jours à venir, en particulier pour les débouchés alimentation humaine et semences.

Les conditions climatiques ne sont pas favorables à l’ascochytose du pois mais il faudra être vigilant en cas d’averses, comme ça a pu être le cas cette semaine.

Colza : des infestations fréquentes de pucerons cendrés encore sans conséquences

Les colzas se portent bien. Le stade moyen relevé est G4 pour 73 % des parcelles.

La période est propice aux pucerons cendrés mais si les infestations sont fréquentes (22 observations sur 25 parcelles), le nombre de colonies est inférieur au seuil de nuisibilité.

La présence du charançon des siliques diminue, avec 38 % d’infestations cette semaine, contre 47 % la semaine dernière. Le nombre d’insectes est supérieur au seuil (un charançon pour deux plantes) à Montalembert (dans les parcelles) et à Oiron (en bordure). À Montalembert ont également été détectées des tâches de mycosphaerella sur 5 % des siliques.

Blé d’hiver : un risque fort pour la septoriose

Les blés progressent bien cette semaine, grâce aux pluies éparses, mais l’étalement reste encore très important, entre le stade 2 noeuds et mi-épiaison.

La progression de la septoriose a été constatée dans tout le Poitou-Charentes, notamment sur les semis précoces en cours de montaison. Le risque est d’autant plus important à l’approche d’une période pluvieuse. La vigilance est donc de mise.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Attention au risque incendie

Depuis l’incendie d’un hangar à St Martin de Bernegoue le 10 avril, quatre nouveaux sinistres ont été enregistrés dans…

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
Étang de Beaurepaire : la digue fermée à la circulation complique le quotidien
La fermeture de la route qui traverse l’étang de Beaurepaire oblige à faire un détour de 10 kilomètres. Les fonds pour mener les…
Publicité