Aller au contenu principal

Burger King propose un Whopper venant de vaches moins émettrices de méthane

© Burger King

Pour protéger l'environnement, Burger King s'est donné une nouvelle mission: limiter le méthane rejeté par les pets et rots des vaches fournissant la viande de ses célèbres sandwiches «Whopper» en ajustant leur régime alimentaire. Selon des tests préliminaires, ajouter 100 grammes de feuilles de citronnelle à l'alimentation habituelle des ruminants à la fin de leur existence les aide à mieux digérer, assure le groupe dans un communiqué le 14 juillet.

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs ont modifié le régime de vaches pendant les quatre derniers mois de leur vie et celles ayant bénéficié de cette expérience auraient, sur les trois à quatre derniers mois, rejeté 33% en moins de méthane, un gaz participant à l'effet de serre, que leurs consoeurs n'ayant pas changé de nourriture. Les amateurs curieux de déguster un hamburger conçu avec un steak provenant d'une de ces vaches devront se rendre à partir de mardi dans un des restaurants de la chaîne à Miami, New York, Austin, Portland ou Los Angeles. Burger King avait déjà été l'une des premières grandes chaînes à proposer une version végétarienne de son hamburger phare au printemps 2019.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
S’employer chaque jour à faire avancer le projet
Le projet de stockage d’eau à des fins agricoles sur le bassin de la Sèvre niortaise entre dans sa phase de concrétisation. Alors…
Publicité