Aller au contenu principal

Préparation
Chauvigny se pare des couleurs du tour

Depuis octobre dernier, les services techniques de Chauvigny (86) et les commerçants de la ville sont à pied d’œuvre pour préparer le départ d’une étape du Tour.

Une cinquantaine de vélos et T-shirt ont été fabriqués, peints et disséminés dans les massifs de Chauvigny
© M.N.

«C’était le moment ou jamais de montrer notre savoir-faire », sourit Vincent Pichaud. Le co-directeur des services techniques de Chauvigny travaille au sein de la municipalité depuis 1997 et cette année-là, le Tour passait dans la ville. « Les coureurs sont partis de Chauvigny et nous savions à quel point c’était un événement d’envergure qui n’arriverait pas de sitôt ». Depuis octobre dernier, à l’annonce officielle des étapes du Tour de France, les élus et les agents se sont mis à pied d’œuvre. Il s’agit de montrer une belle image de la ville, même si, dans les conditions sanitaires actuelles et suite au report, l’affluence aussi bien dans la ville que devant les postes de télévision ne sera pas la même.
Quatre groupes de travail ont été créés pour gérer les décorations, les modifications de circulation, la propreté et les animations.

750 kg de glace pilée sur la ligne de départ

« Le confinement a mis en attente le processus mais nous avions démarré les décorations en février. De toute façon il n’avait jamais été question d’annuler l’événement donc on se tenait prêts pour le 10 juillet », souligne Vincent Almazan, le responsable du centre technique municipal, qui sait que la réussite du jour J repose sur tout le travail réalisé en amont. « Le cahier des charges d’ASO, organisateur du Tour, est un défi à part entière. On doit par exemple prévoir 750 kg de glace pilée au départ pour la caravane et les glacières des équipes. Il faut organiser la production de ce volume de glace et le stockage. Il y a aussi à prévoir l’accueil des personnels et des 20 semi-remorques pour le montage du village départ », décrit Vincent Pichaud.
Dernière semaine, dernière ligne droite, le calme règne. « On a tout fait pour ne pas avoir à courir dans tous les sens les derniers jours », indique Vincent Pichaud, même s’il se tient prêt en cas de modification du protocole sanitaire.

40 vitrines décorées

Dès le mois de juillet, ce sont les commerçants qui ont également joué le jeu. Comme ils le font depuis 2013, Catherine Lavallade et Philippe Le Pailh ont, cette année encore, décoré des vitrines sur des villages qui accueillent la grande boucle. Ce couple de peintres, originaires de Bretagne, a habillé en quelques jours une quarantaine de vitrines de Chauvigny. « Je les ai vus en train de décorer la vitrine en face, et je leur ai fait signe », raconte Paul Magnon. Le gérant de la quincaillerie du bourg a ensuite reçu les deux artistes. « Ils ont réalisé un cycliste sur un vélo fabriqué avec des ustensiles que je vends, et quand je leur ai dit que ma boutique fermait l’année prochaine (NDLR : pour cause de retraite), ils ont représenté un cycliste aux couleurs de la boutique, et indiqué les dates auxquelles elle a été ouverte : 1899-2021 », se félicite le commerçant. Le passage du Tour est attendu de pied ferme par Paul Magnon, qui espère rattraper l’été maussade que sa boutique a connu. « Je fais le plein d’articles ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Nicolas Redureau, éleveur de chèvre en Deux-Sèvres prend position sur le bien-être animal
Bien-être : considérer le binôme Homme-animal
Nicolas Redureau, éleveur à Noirterre (Deux-Sèvres), a participé aux groupes de travail orchestrés par Agrial sur le bien-être…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Urne, election
Deux-Sèvres : dix candidats pour deux postes de sénateurs
Dans un peu plus de huit jours, les grands électeurs voteront pour élire les deux représentants du département des Deux-Sèvres au…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité