Aller au contenu principal

Réserves de substitution de la Sèvre niortaise
Delphine Batho prend ses distances, mais la concertation continue

Delphine Batho ne participera plus aux réunions de suivi du dossier. Les signataires du protocole, poursuivent le travail.  Loin des urgences politiques, les porteurs du projet veulent continuer au rythme imposé par une méthode faisant la part belle à la concertation.

Réserves de substitution de la Sèvre niortaise
Thierry Boudaud, président de la Coop de l'eau, Jean-Marc Renaudeau président de la chambre d'agriculture et Denis Mousseau, membre de chambre en charge du dossier eau évoquent le temps nécessaire à la construction concertée des schémas de biodiversité.
© C.P.

«N’étant pas entendue dans le cadre des instances de suivi, je me vois dans l’obligation d’en tirer les conséquences et de mettre un terme à ma participation à ces réunions. Par cette décision, je souhaite mettre les différents acteurs, que j’avais alertés à plusieurs reprises, devant leurs responsabilités ». C’est ainsi que Delphine Batho conclut son courrier adressé au préfet des Deux-Sèvres en début de semaine. La députée, qui a participé à la construction du protocole d’accord sur les réserves de substitution de la Sèvre Niortaise, dénonce des « atermoiements sur la question de la réduction des produits phytosanitaires qui traduisent (...) une volonté de traîner les pieds en matière de changement des pratiques qui ne correspond ni à la lettre, ni à l’esprit, du protocole ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
PCAE : 80 millions d’euros sur un an, du jamais vu
L’enveloppe de cette année permettra de financer plus du double des projets habituels, avec une sélection plus large que par le…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
Associés du GAEC la Vallée des Blondes, Deux-Sèvres, Nouvelle-Aquitaine, Blonde d'Aquitaine, Vaches allaitantes
Pilot’élevage : un tableau de bord pour faire rouler le troupeau vers la performance
L’outil d’identification Pilot’Élevage a conduit l’ASSEL à recalibrer le tableau de bord utilisé par les élevages de plus de dix…
Publicité