Aller au contenu principal

Réserves de substitution de la Sèvre niortaise
Delphine Batho prend ses distances, mais la concertation continue

Delphine Batho ne participera plus aux réunions de suivi du dossier. Les signataires du protocole, poursuivent le travail.  Loin des urgences politiques, les porteurs du projet veulent continuer au rythme imposé par une méthode faisant la part belle à la concertation.

Réserves de substitution de la Sèvre niortaise
Thierry Boudaud, président de la Coop de l'eau, Jean-Marc Renaudeau président de la chambre d'agriculture et Denis Mousseau, membre de chambre en charge du dossier eau évoquent le temps nécessaire à la construction concertée des schémas de biodiversité.
© C.P.

«N’étant pas entendue dans le cadre des instances de suivi, je me vois dans l’obligation d’en tirer les conséquences et de mettre un terme à ma participation à ces réunions. Par cette décision, je souhaite mettre les différents acteurs, que j’avais alertés à plusieurs reprises, devant leurs responsabilités ». C’est ainsi que Delphine Batho conclut son courrier adressé au préfet des Deux-Sèvres en début de semaine. La députée, qui a participé à la construction du protocole d’accord sur les réserves de substitution de la Sèvre Niortaise, dénonce des « atermoiements sur la question de la réduction des produits phytosanitaires qui traduisent (...) une volonté de traîner les pieds en matière de changement des pratiques qui ne correspond ni à la lettre, ni à l’esprit, du protocole ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Confinement ou pâturage, concertation ou carnage ?

"À l’heure où les défenseurs du bien-être animal et les écologistes demandent l’interdiction de l’élevage en intérieur, la…

S’installer… quand on est prêt
Tondeur de moutons, Alexandre Sarrazin a hésité à s’installer pendant plusieurs années avant de franchir le pas à l’âge de 31 ans…
L’agriculture victime de pirates informatiques
La chambre d'agriculture des Deux-Sèvres victime d'une cyberattaque qui touche plus largement la région Nouvelle-Aquitaine et…
Attestation permanente exploitant agricole
La Fnsea et JA 79 ont obtenu la validation de l’attestation permanente spéciale exploitant agricole par le préfet des Deux-Sèvres…
Pâtures & Papilles veut régaler les consommateurs
Quatre élevages du secteur de Parthenay planchent sur l’élaboration d’un nouveau label basé sur un engraissement 100% herbager.…
Les exploitants agricoles, piliers des sapeurs-pompiers volontaires
Parce qu’il doit assurer l’avenir, le service départemental d’incendie et de secours (Sdis 79) est à la recherche de volontaires…
Publicité