Aller au contenu principal

Équipements numériques
Deux-Sèvres connectées : la fibre partout à l’horizon 2025

Enjeu de développement des territoires, la fibre se déploie dans le département. Dès l’année prochaine, plus de 52 000 foyers dans 23 communes seront équipés en très haut débit. Chaque semaine, le nombre de prises raccordées augmente.

Pose d’un shelter jeudi 14 mai, à Mauléon, qui permettra à 3 377 foyers de la commune d’être raccordables à la fibre optique.
© P. Wall / CD79

Une connexion internet de qualité est un facteur de plus en plus déterminant pour la bonne marche des exploitations agricoles car elle est indispensable aux tâches administratives, aux applis et GPS en plein champ, aux robots de traite... Que ceux qui n’en disposent pas encore se réjouissent : depuis deux ans, le département des Deux-Sèvres, appuyé par l’Europe, la Région et l’État, a lancé un ambitieux programme de déploiement de la fibre optique, qui aboutira à la couverture de 100 % du territoire en 2025.

2200 km de câbles déjà installés

« Après avoir réalisé la montée en débit de 20 000 foyers en 2018, nous déployons la fibre optique sur l’ensemble du territoire. Nous sommes entrés dans la pre-mière phase du projet, qui est d’équiper les communes les plus densément peuplées ainsi que 220 sites prioritaires (col-lèges, zones d’activités, établissements médico-sociaux) », explique René Bauruel, président du syndicat mixte ouvert Deux-Sèvres numérique, structure porteuse du projet. Ralentis par la crise du Covid-19, les travaux ont repris et sont même bien avancés à Bressuire, Nueil-les-Aubiers, Parthenay et La Crèche. Ils débutent à Mauléon. 2 200 km de câbles ont déjà été installés. « Nous utilisons au maximum les infrastructures existantes, note encore René Bauruel. Cela se fait aussi en concertation avec les acteurs des terrains impactés ».

Moyens mutualisés avec la Vienne

Une enveloppe de 18,7millions d’euros est allouée par le Département des Deux-Sèvres pour la réalisation de cette première tranche, pour laquelle l’opérateur Orange a été retenu en tant que constructeur du réseau public. « Ce qui n’empêche pas, une fois les équipements en place, de s’abonner à un autre fournisseur, rap-pelle-t-on. Le plus important est d’avoir une adresse postale précise, personnelle ou pro (un Gaec par exemple) à laquelle l’abonnement puisse être rattaché ». À noter, une carte accessible sur le site www.deux-sevres-numerique.fr permet de savoir si l’on réside dans une zone éligible à la fibre.

Dans l’optique de réduire les dépenses et de peser plus lourd dans les négociations avec les opérateurs en proposant des marchés plus grands, le département 79 s’est associé avec la Vienne voisine dans l’entité Poitou Numérique. Une stratégie qui a payé : Orange a répondu favorablement à l’appel à manifestation d’engagement local pour équiper l’ensemble des Deux-Sèvres dans le calendrier imparti, encourant des pénalités en cas de non-respect des délais.A l’horizon 2025, c’est l’ensemble du département qui sera fibré, la société Orange développera donc 90 500 prises supplémentaires pour assurer la couverture totale des Deux-Sèvres.

Et la téléphonie ?

Dans le cadre du new deal voulu par l’État en 2018, près de 5 000 pylônes de téléphonie sont installés en France chaque année. En Deux-Sèvres, cela correspond à quatre pylônes par an. Multiplié par quatre fournisseurs, cela donne 16 opportunités pour mieux sortir des zones blanches sans réseau.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité