Aller au contenu principal

Dossier épandage

Les investissements de Ludovic, remboursables sur quinze ans sont, cinq ans après leur réalisation, obsolètes. La nouvelle directive nitrates en changeant les règles oblige les agriculteurs à revoir leurs installations.

Ludovic Jarriault est plus particulièrement confronté à la problématique du stockage des lisiers.
Ludovic Jarriault est plus particulièrement confronté à la problématique du stockage des lisiers.
© N.C.

La gestion des effluents est une préoccupation permanente au Gaec Les Courlis. L’exploitation d’élevage située à Granzay-Gript compte deux troupeaux : 35 mères allaitantes et 110 vaches laitières.
En 2009, la production laitière est délocalisée. Un nouveau site de production est alors construit hors du bourg. L’investissement répond aux normes de gestion des effluents de l’époque. Les capacités de stockage sont surévaluées. « Nous avions 80 vaches en production. Notre projet était de monter à 110 », explique Ludovic Jarriault associé à son père Florent.
Pour maximiser la capacité de stockage, la fumière d’une surface de 550 m2  est couverte. Une fosse de 1000 m3 utiles est creusée sur le site. « Aujourd’hui, compte tenu de la taille du troupeau et des échanges paille fumier pratiqués avec quatre voisins, je tiens quatre mois à quatre mois et demi. Pour atteindre les six mois et demi imposés par les nouvelles normes, en l’état actuel de choses, je dois réinvestir. »

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Benjamin, ambassadeur de la jeune agriculture
Toute cette semaine, les jeunes agriculteurs ont mis un coup de projecteur sur l’installation, en multipliant les vidéos et…
Installation agriculture Deux-Sèvres Clément Charron
Reprendre et moderniser, pour faire rempart au lait étranger
En reprenant la ferme familiale à La Chapelle-Bertrand, Clément maintient le fragile tissu des exploitations laitières deux-…
Cosset et fils : le négoce dans le sang
Implanté depuis 70 ans à Saint-Pompain, dans les Deux-Sèvres, le négoce agricole Cosset et fils démarre un projet de…
Le veau Paillard, un pari sur l’avenir à plus de 21000  euros
La campagne de vente de la station de Lanaud, en janvier, a permis à quatre éleveurs de Charente et de la Vienne de décrocher le…
L’usine de Thouars donne vie à la filière 100% bio Oleosyn
Les groupes Avril et Terrena ont investi 5,7 millions d’euros dans un outil de trituration de graines bio à Thouars. Opérationnel…
Pas de semis direct sans la philosophie qui va avec
Le semis direct, encore marginal, se répand dans les champs. Les Cuma s’équipent, un semoir made in Deux-Sèvres s’exporte dans le…
Publicité