Aller au contenu principal

Eleveur caprin demain : transformer le « je souhaite » en « je suis »

210 à 220 personnes étaient mobilisées jeudi 14 décembre. Jeunes porteurs de projets, entreprises de collecte et éleveurs ont partagé leur regard sur la production caprine et son avenir.

La filière a besoin de lait. Jeudi 14 décembre, la rencontre régionale caprine a permis d’apprécier combien les jeunes sont interessés par cette production.
La filière a besoin de lait. Jeudi 14 décembre, la rencontre régionale caprine a permis d’apprécier combien les jeunes sont interessés par cette production.
© C.P.

Le dynamisme tient à la volonté partagée par un ensemble d’acteurs à aller dans le même sens. Dans la filière caprine, un certain nombre de paramètres laissent à penser que cette ambiance favorable au développement est toute proche. Le secteur est tiré par l’image très positive des produits caprins auprès des consommateurs. Marilyne Lepape, directrice de l’Anicap, confirme ces bonnes perspectives. Jeudi 14 décembre, lors de la rencontre régionale caprine organisée au Lycée agricole Jacques Bujault à Melle, elle décrivait, « un taux de pénétration du fromage de chèvre en augmentation et des ventes en libre-service toujours bien orientées ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
La mort du bovin viande

Une nouvelle Pac se profile !

Le ministère propose une remise en cause du montant de l’enveloppe dédiée à la…

Le cuir, une histoire de famille
Rebecca Larapidie a créé Abak’art, sa marque de maroquinerie, pour laquelle elle utilise exclusivement les peaux de bovins élevés…
Un concours réussi et une belle dynamique au marché ovin de Parthenay
Le concours annuel des agneaux a donné lieu à une belle présentation, de l’avis des organisateurs. Au marché au cadran, la…
La pétition reste ouverte pour complément d’enquête
Le collectif BNM a défendu devant la commission PETI un examen approfondi du dossier des réserves.
Publicité