Aller au contenu principal
Font Size

Equibûches pour poêles à bois

Agnès Korn a fondé une entreprise qui propose du bois de chauffe densifié produit à partir de copeaux récupérés dans les litières pour chevaux. Zoom sur cette entreprise novatrice.

Emmanuelle et Agnès Korn, dirigeantes d’Aksea Sarl.
Emmanuelle et Agnès Korn, dirigeantes d’Aksea Sarl.
© A. Korn

Aksea Sarl est une jeune entreprise de deux ans qui produit et commercialise des bûches densifiées pour le chauffage domestique, nommées Equibûches(*). Elles sont le résultat du recyclage et de la valorisation de la biomasse, issue des litières de chevaux sur copeaux de bois. « J’ai commencé à travailler sur le sujet en 2009. Je suis cavalière amatrice et possède quatre chevaux en box sur copeaux de bois. Je trouvais la quantité de litière produite annuellement plus que conséquente et me demandais s’il n’était pas possible de trouver un moyen de la valoriser. De plus, résidant dans un milieu très rural, où de nombreuses personnes disposent d’inserts, poêles à bois, le coût du bois était important », explique Agnès Korn, fondatrice dirigeante d’Aksea Sarl, entreprise basée à Esvres en Indre-et-Loire.

Lire la suite dans Agri 79

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Plainte contre l'association Nous voulons des coquelicots : « Quand on refuse de se défendre, on va vers une forme d’esclavage »
Il y a quelques jours, Jean-René Gouron a déposé plainte contre « Nous voulons des coquelicots ». L’agriculteur retraité de la…
Thomas Gaillard, président JA 79
Un RIP contre l’élevage

Nos parlementaires sont-ils tombés sur la tête ?
À ce jour, un Référendum d’Initiative Partagé (RIP) pour les animaux…

Dégradation du matériel agricole : «c’est écœurant»
Dans la nuit du 12 au 13 septembre, un ou plusieurs individus ont volé un télescopique et l’ont ensuite utilisé pour dégrader une…
Inondations à Niort, hiver 2020
« Le problème de l’eau n’est pas un problème agricole »
Pour que la végétation se développe, il faut de l’eau. Au lendemain d’un hiver pluvieux, un habitant des Deux-Sèvres, formé à la…
Thomas Gaillard, entre appel au calme et au combat collectif
Revendiquant un brin de naïveté politique et un côté utopiste, le président des JA élu cette année affirme toutefois avoir…
Action de chasse.
«  La discipline intéresse les jeunes »
Ce dimanche 13  septembre a lieu l’ouverture générale de la chasse. Aux alentours de 10 000 en Deux-Sèvres, le nombre de…
Publicité