Aller au contenu principal

Financements participatifs : donner goût à l’investissement sur le territoire

Les financements participatifs se développent de plus en plus dans le milieu agricole. Intéressants économiquement, ils ont également d’autres atouts.

Les associés de la Sarl les amis du marais niortais ont recueilli 6745 euros pour leur projet d’épicerie en plein coeur de Niort.
Les associés de la Sarl les amis du marais niortais ont recueilli 6745 euros pour leur projet d’épicerie en plein coeur de Niort.
© Sarl les amis du marais niortais

Mardi dernier, l’épicerie du marais poitevin, située sous les arcades des Halles de Niort, connaissait une deuxième naissance. Six mois après sa fermeture, l’ancienne échoppe bio est désormais un magasin de producteurs tenu par Léa Bayle. Une réouverture possible grâce à la volonté de la jeune trentenaire, à sept producteurs locaux mais aussi à 110 contributeurs. En effet, lors du montage du projet, les huit associés ont décidé de faire appel au financement participatif en don contre don.
Les entreprises du secteur agricole qui, comme la Sarl, font le choix de passer par ce genre de financement, que ce soit pour monter des projets d’installation ou pour acquérir de nouveaux équipements, sont de plus en plus nombreuses. La première plateforme de crowdfunding dédiée à l’agriculture, Miimosa, comptabilise déjà un millier de projets accompagnés, en don contre don.
Face à ce développement constant, la structure créée en 2014 par Florian Breton lancera dans les jours à venir le prêt participatif. Décrit comme un produit d’épargne, il proposera au prêteur de placer son argent à plus ou moins long terme.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Agri79.

Les plus lus

Flavien, éleveur de chèvres : « Les rencontres ont fait mûrir mon projet »
Déterminé depuis l’enfance à devenir agriculteur, Flavien Favre a bâti pas à pas son projet. Sa formation et ses expériences sur…
Les jeunes agriculteurs organisent un repas 100% local
Moteurs de la vie rurale, les Jeunes agriculteurs vont proposer aux Deux-Sévriens un repas complet, le samedi 1er mai…
Lettre d’un agriculteur à ses voisins

Je me permets de vous adresser ce courrier car (...) la période des semis des cultures approche à grand pas. J’exploite des…

Quand les haies chauffent le plancher des poules
A la faveur de l’installation d’un jeune agriculteur, en mai 2020, le Gaec Baulieu, à Echiré, a investi dans de nouveaux…
La maraîchine, une bière locale « du champ au verre »
Deux brasseries artisanales, ancrées dans le Marais poitevin, se sont associées pour créer une nouvelle bière marquée « Valeurs…
Sécheresse, printemps, Deux-Sèvre, élevage, céréales.
Chaque jour qui passe entame le potentiel des cultures fragilisées par le gel
En un mois, l’excellent potentiel créé par les conditions météo de l’hiver est largement entamé. Chaleur en mars, froid, vent d’…
Publicité